La SGDN célèbre la Journée nationale des peuples autochtones

La photo montre un homme qui sourit. Il y a des arbres en arrière-plan.

Des guides autochtones comme John Harrison (sur la photo) travaillent avec la SGDN au sein de son équipe sur le terrain sur la caractérisation environnementale.

Le 21 juin, la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a célébré la Journée nationale des peuples autochtones, prenant le temps d’honorer l’histoire et la culture uniques des Premières nations, des Inuits et des Métis au Canada ainsi que leur contribution remarquable passée et présente.

 

Le personnel du siège social de la SGDN à Toronto a goûté à des mets autochtones, et a été invité à participer à des événements et à des activités communautaires et à visionner le film Indian Horse, une adaptation percutante du roman primé de Richard Wagamese sur les pensionnats autochtones au Canada.

 

« Souligner la Journée nationale des peuples autochtones est un des nombreux moyens par lesquels nous continuons de marquer la contribution apportée par les peuples et les collectivités autochtones à notre pays et à notre projet, indique Bob Watts, vice-président aux relations avec les Autochtones. Le respect des perspectives autochtones et l’intégration du savoir autochtone et de la science occidentale font partie de notre identité et constituent un élément essentiel de la mise en oeuvre du plan canadien de gestion du combustible nucléaire irradié. »

 

La SGDN a pris de nombreuses mesures pour recueillir et intégrer les perspectives autochtones, par exemple en engageant un dialogue respectueux avec les collectivités autochtones, en sollicitant et en recevant de manière continue les conseils du Conseil des aînés et des jeunes, en s’appuyant sur les orientations fournies par la Politique sur les Autochtones et la Politique sur le savoir autochtone de la SGDN, en faisant participer son personnel et ses sous-traitants à des séances de sensibilisation à la culture autochtone et en marquant les événements importants par des cérémonies.

 

Ces initiatives de la SGDN répondent aux appels à l’action formulés en 2015 par la Commission de vérité et de réconciliation du Canada. La Commission a appelé les Canadiens et les Autochtones du Canada à établir entre eux une nouvelle relation fondée sur le respect. Elle a également encouragé les entreprises à fournir une formation à leurs employés sur l’histoire des peuples autochtones. La SGDN est déterminée à faire progresser la réconciliation et s’efforce globalement de trouver des façons de répondre aux recommandations de la Commission.