La SGDN s’engage de nouveau à travailler avec l’autorité canadienne de réglementation nucléaire

TBD

Rumina Velshi [à gauche], présidente et première dirigeante de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), et Laurie Swami [à droite], présidente et chef de la direction de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN), renouvellent l’engagement de leurs deux organisations à collaborer dans le cadre d’une relation de travail positive.

Les lieux fourmillant de monde d’une conférence internationale sur la gestion des déchets pourraient sembler inusités pour le renouvellement d’un engagement à travailler ensemble par deux dirigeantes du secteur nucléaire canadien, mais cela fait partie du travail lorsqu’on est responsable de la gestion sûre du combustible nucléaire irradié du pays.
 
« Même lorsque j’aide à représenter le Canada à une conférence internationale comme les Waste Management Symposia, je cherche toujours des occasions de soutenir le travail que nous effectuons chez nous », a mentionné Mme Laurie Swami, présidente et chef de la direction de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN). 
 

Mme Swami et Mme Rumina Velshi, présidente et première dirigeante de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), se sont rencontrées au cours de la matinée de la première journée du symposium et ont signé une entente de services en vertu de laquelle leurs organisations respectives renouvellent leur engagement à collaborer dans le cadre d’une relation de travail positive et constructive.
 
« Cette entente souligne l’importance de travailler tôt dans le processus avec l’autorité de réglementation », a poursuivi Mme Swami. « La CCSN réglemente l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de protéger la santé, la sûreté et la sécurité du public et de l’environnement. Ensemble, nous pourrons faire en sorte que les meilleures connaissances scientifiques, technologies et informations soient appliquées au plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien. »