La SGDN soutient des séances de sensibilisation culturelle dans le comté de Bruce

Lyndon Linklater, de la Première Nation Thunderchild de la Saskatchewan, dirige un atelier de sensibilisation culturelle dans le comté de Bruce.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) travaille, depuis notre création, en vue d’intégrer le savoir autochtone à tous les niveaux de notre organisation et de sensibiliser notre personnel aux cultures autochtones.

 

Maintenant, la SGDN a pour la première fois soutenu une formation de sensibilisation culturelle offerte à l’ensemble des résidents du comté de Bruce.

 

Les séances de sensibilisation tenues les 16 et 17 mai à Huron-Kinloss et à South Bruce font écho à la formation de sensibilisation culturelle reçue par le personnel de la SGDN et qui a été offerte au personnel municipal, aux maires, aux conseillers et aux membres du comité de liaison communautaire (CLC) de la région. Ayant constaté la popularité d’une de ces séances tenues dans la région l’année dernière, le CLC s’est dit qu’offrir une formation de sensibilisation culturelle pouvait être une très bonne façon d’utiliser les ressources de la SGDN pour renforcer la capacité des citoyens et les aider à développer leurs compétences. Il s’est rendu compte que cette formation permettrait de fournir des informations sur le patrimoine culturel canadien, de faire de la sensibilisation en matière de compétence culturelle et d’aider les gens à développer les habiletés relationnelles nécessaires à l’établissement de partenariats fructueux avec les peuples autochtones de la municipalité.

 

Lyndon Linklater, de la Première Nation Thunderchild de la Saskatchewan, animait les séances, où se mêlaient des histoires, de l’humour, de la musique et des activités interactives. Les thèmes et les sujets abordés étaient la vision du monde des Autochtones, leurs enseignements spirituels, leurs cérémonies, leurs traités, les pensionnats ainsi que la vérité et la réconciliation.

 

Plus d’une vingtaine de personnes ont participé à chacune des séances de formation, qui débutaient par une cérémonie de purification par la fumée officiée par Jessica Perritt, conseillère principale sur le savoir autochtone à la SGDN.

 

« Le Canada s’est engagé sur la voie de la réconciliation, et la première étape de ce cheminement consiste, à mon avis, à connaître la vérité et l’histoire des peuples autochtones du Canada, a souligné Mme Perritt. Je salue l’initiative qu’ont prise les collectivités de South Bruce et de Huron-Kinloss dans le but de faire connaître cette vérité et j’espère que ces deux séances de formation auront éclairé les membres de ces collectivités. »

 

George Miller, un membre du CLC et un Métis de la région, a dit qu’il avait hâte de faire partager son expérience qu’il a acquise lors de cette formation avec d’autres membres de la collectivité.

 

« Pour moi, le résultat de la réconciliation c’est d’être capable de célébrer fièrement mon héritage métis, ce que mon père et sa génération n’ont pas pu ou voulu faire. J’applaudis les efforts que fait la SGDN pour renforcer les connaissances des collectivités autochtones qui entourent South Bruce. Je suis encouragé qu’elle ait poursuivi ces efforts jusqu’à offrir des séances de sensibilisation culturelle à tous les résidents des collectivités intéressées, a ajouté M. Miller. Il s’agit, à mon avis, d’un voyage vers la découverte de soi. Je connais beaucoup de faits généalogiques, mais je connais peu la culture autochtone et, en particulier, ses aspects spirituels. Je pense que nous pouvons tous grandir par ces apprentissages et que les séances soutenues par la SGDN peuvent amener les gens à changer favorablement leurs attitudes. »