La SGDN célèbre le Mois national de l’histoire autochtone

NWMO hosts Indigenous Cultural Awareness Training

La SGDN organise une formation sur la réconciliation pour nos employés dans le cadre de notre reconnaissance du Mois national de l’histoire autochtone.

Le Mois national de l’histoire autochtone arrive à grands pas et la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) se prépare à marquer l’occasion.

 

Tout au long du mois de juin, la SGDN se joindra aux Canadiens de tout le pays pour reconnaître et honorer les contributions historiques apportées par les peuples autochtones du Canada et pour célébrer la culture des collectivités des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Les activités menées cette année s’appuieront sur l’engagement pris par la SGDN à travailler en continu avec les collectivités autochtones à la mise en oeuvre du plan canadien de gestion du combustible nucléaire irradié et à cheminer ensemble sur la voie de la réconciliation.

 

« Dès notre création, la SGDN s’est engagée à honorer la contribution des peuples autochtones et à travailler avec eux à l’avancement du plan canadien. Les activités que nous mènerons au cours du Mois national de l’histoire autochtone ne sont qu’un exemple de ce que nous faisons, chaque jour de l’année, pour respecter notre engagement à intégrer le savoir autochtone et à promouvoir la réconciliation », a indiqué Laurie Swami, présidente et chef de la direction de la SGDN.

 

En juillet 2018, guidée par notre Conseil des aînés et des jeunes, la SGDN a publié une Déclaration sur la réconciliation. Un des moyens que l’organisation prendra au cours du prochain mois pour concrétiser l’engagement pris par le biais de cette déclaration sera de fournir à nos employés une formation sur la réconciliation.

 

La SGDN a collaboré avec Reconciliation Canada, un organisme de bienfaisance dirigé par des Autochtones, pour offrir à nos employés le premier d’une série d’ateliers d’une journée. Cette formation visera à aider le personnel de la SGDN à cheminer avec nous vers la réconciliation et à en appliquer les principes dans son travail. L’objectif est d’aider le personnel de la SGDN à comprendre l’histoire des peuples autochtones du Canada, à explorer le principe de la réconciliation et à discuter du rôle qu’il peut jouer pour bâtir un avenir commun.

 

« La SGDN s’est engagée à inviter les collectivités autochtones et non autochtones à participer à la réconciliation, sachant que nous devrons cheminer sur cette voie tous ensemble. La formation sur la réconciliation représente un pas initial important vers l’application du texte que la SGDN s’est engagée à respecter concernant la réconciliation », a souligné Jessica Perritt, conseillère principale sur le savoir autochtone.

 

« Alors que nous prenons la direction de la réconciliation, il est important que les membres du personnel comprennent en quoi cela doit se manifester dans les activités de la SGDN et dans l’exercice de leurs fonctions, a-t-elle dit. Pour la SGDN, ce n’est qu’un moyen parmi tant d’autres d’honorer et de poursuivre les idéaux associés au Mois national de l’histoire autochtone, non seulement en ce mois de juin, mais tout au long de l’année. »

 

Au cours du mois de juin, le personnel de la SGDN sera encouragé à en apprendre davantage sur l’histoire et la culture autochtones. Il assistera notamment à une présentation sur le symbolisme nibi/autochtone associé à l’eau, qui sera donnée par l’aîné Fred Kelly, ainsi qu’à une présentation sur l’histoire et les traditions des Métis, donnée par l’aîné Roland St. Germain. Les employés de l’organisation se joindront aussi à leurs concitoyens canadiens de la région du Grand Toronto et d’ailleurs pour participer au rassemblement de la Journée nationale des peuples autochtones, qui se tiendra le 21 juin, au square Nathan Philips.

 

L’engagement pris par la SGDN à promouvoir la réconciliation et l’intégration du savoir autochtone à tous les niveaux de notre organisation ne s’applique pas qu’à nos employés. Au cours du mois, des représentants de la SGDN parleront de l’importance de la réconciliation lors du Symposium annuel sur les géosciences, qui se tiendra à Toronto. L’organisation fournira aussi une formation de sensibilisation culturelle aux chercheurs des programmes techniques de l’Université Western qui collaborent avec la SGDN.

 

D’autres activités auront aussi lieu en juin et plus tard cette année : le lancement d’une série de vidéos sur la réconciliation, l’octroi de commandites liées à la réconciliation, la prestation de formations de sensibilisation culturelle aux municipalités participant au processus de sélection d’un site et l’établissement d’une politique officielle de la Société relative à la réconciliation.