La SGDN lance des sondages auprès des collectivités

Un membre du personnel de la SGDN parle avec un membre de la collectivité.

Ces sondages sont ouverts aux ménages des collectivités municipales participant au processus de sélection d’un site du 9 septembre au 4 octobre 2019.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) travaille depuis un certain temps avec des collectivités en vue de faire connaître le plan canadien. Pour mieux comprendre comment améliorer la façon dont la Société communique et discute avec le public, la SGDN a lancé des sondages dans un certain nombre de collectivités, comprenant Hornepayne, Huron-Kinloss, Ignace, Manitouwadge et South Bruce. Les sondages sont conçus pour déterminer la façon par laquelle les collectivités souhaiteraient recevoir de l’information à ce stade du processus de sélection d’un site.

 

Ces sondages, réalisés au nom de la SGDN par une entreprise de recherche canadienne indépendante, sont ouverts aux ménages de ces collectivités du 9 septembre au 4 octobre 2019. Ces collectivités sont celles qui se trouvent actuellement dans les régions à l’étude et qui avaient exprimé un intérêt pour le projet et avaient pris l’initiative de faire réaliser des études et des activités de sélection de site. Les résultats du sondage seront transmis aux collectivités et publiés en ligne.

 

Les activités de sensibilisation et de concertation se poursuivent dans ces collectivités ainsi que dans les collectivités des Premières Nations et métisses et des autres de la région, comprenant un éventail de réunions et d’événements communautaires continus.

 

Cinq régions hôtes potentielles participent actuellement au processus de sélection d’un site de la SGDN. La SGDN prévoit choisir un site unique optimal au sein d’une région associée à des hôtes informés et consentants d’ici 2023. Le projet n’ira de l’avant que dans le cadre d’une collaboration mutuelle à sa mise en oeuvre de la municipalité intéressée, des collectivités des Premières Nations et métisses et des autres de la région.

 

La SGDN accueille toujours tout commentaire sur notre programme.