Carol Barnes, gestionnaire des liaisons communautaires, fait du bénévolat comme pompière à Manitouwadge et à Hornepayne

Carol Barnes, gestionnaire des liaisons communautaires à la SGDN, est bénévole pour les services d’incendie locaux à Manitouwadge, du vendredi au lundi, et à Hornepayne, du mardi au jeudi.

Carol Barnes, gestionnaire des liaisons communautaires à la SGDN, est bénévole pour les services d’incendie locaux à Manitouwadge, du vendredi au lundi, et à Hornepayne, du mardi au jeudi.

La collectivité de Hornepayne compte désormais un autre pompier volontaire grâce à une référence fournie par la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN).

 

Carol Barnes avait déjà travaillé bénévolement comme pompière pendant une décennie dans la collectivité d’où elle est originaire, Manitouwadge, lorsque son travail à titre de gestionnaire des liaisons communautaires à la SGDN l’a emmenée à Hornepayne. Ce nouveau poste signifiait qu’elle devait non seulement partager son temps, vivant du mardi au jeudi à Hornepayne, mais aussi qu’elle devait se familiariser avec un nouveau milieu, sans connaître beaucoup de gens.

 

C’est la raison pour laquelle Mme Barnes a décidé de s’adresser au chef des pompiers local et, peu après, elle a commencé à servir de lien vital au sein des deux collectivités.

 

« Ça peut sembler ringard, mais les pompiers sont une véritable fraternité/sororité, a expliqué Mme Barnes. Je suis arrivée à Hornepayne en ne connaissant personne. J’ai approché ce groupe, et ils m’ont accueilli sans poser de questions. »

 

Aujourd’hui, elle fait du bénévolat à Manitouwadge, du vendredi au lundi, et à Hornepayne, du mardi au jeudi, deux fonctions qui ont également permis de tisser des liens entre les deux organisations.

 

« La volonté de Carol de servir dans les services d’incendie de Manitouwadge et de Hornepayne témoigne de son engagement et de son sens de la communauté », a déclaré Owen Cranney, chef du service d’incendie de Manitouwadge.

 

La SGDN permet à Mme Barnes de quitter le travail en cas d’urgence.

 

« Maintenant, les chefs des pompiers de Manitouwadge et Hornepayne échangent souvent. Ils partagent leurs connaissances. Les deux collectivités sont liées grâce au projet de la SGDN et grâce à moi », a déclaré Mme Barnes.

 

Il s’agit d’un lien communautaire créé en partie par les efforts de la SGDN pour rejoindre les résidents du nord de l’Ontario alors que nous travaillons à choisir un site unique optimal pour un dépôt géologique en profondeur. Hornepayne et Manitouwadge sont deux des cinq collectivités qui font toujours partie de notre processus de sélection d’un site.