La SGDN et South Bruce lancent des études relatives à la collectivité pour explorer la possibilité de nouer un partenariat

Les études sur la collectivité débuteront Mars 2021, date prévue d’achèvement des premières études sur la collectivité en fin de 2021, et d’autres études sur la collectivité seront terminées en 2022. Toutes les études sur la collectivité seront rendues publiques. Des mises à jour sur les études devraient être fournies aux réunions du CLC.

La SGDN et la municipalité de South Bruce lanceront quelques études en 2021 qui porteront entre autres sur l’emploi et la main d'œuvre, le logement, les améliorations à l’infrastructure, l’économie, les incidences sur la santé et sur le secteur de l’agriculture et la valeur des propriétés.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) et la municipalité de South Bruce continuent de collaborer entre elles pour explorer la possibilité de créer un partenariat, alors que l’organisation a commencé à adopter une approche en 2021 plus ciblée.

Lors de la réunion du mois de février du Comité de liaison communautaire (CLC) de South Bruce, les participants ont pris connaissance du plan détaillé de l’étude de définition d’un partenariat qui s’amorcera cette année. Ce travail fera suite aux études réalisées en 2012 pour établir les conditions existantes dans quelques régions au regard de l’emploi et de la main-d'œuvre, du logement, des améliorations requises à l’infrastructure, de l’économie, des effets sur la santé et sur le secteur agricole, de la valeur des propriétés et sur d’autres aspects encore.

La présentation a été donnée par Dave Rushton, chargé de projets à la municipalité de South Bruce, et Allan Webster, directeur des affaires réglementaires et de l’évaluation environnementale à la SGDN. Ces derniers ont comme responsabilité de coordonner approximativement 60 études et travaux à South Bruce et dans la région environnante au cours des deux prochaines années.

« Les dirigeants et les membres de la collectivité de South Bruce ont accompli un travail énorme pour préciser leurs priorités au regard du projet. Ces études donneront aux gens l’occasion d’aider à orienter la mise en œuvre du projet dans l’éventualité où il serait réalisé dans la région », a indiqué M. Webster. « Au cours de quelques prochaines années, la SGDN veillera à ce que la collectivité dispose des renseignements dont elle aura besoin pour décider en toute connaissance de cause si elle souhaite ou non accueillir le projet. »

Ces études permettront d’examiner les attentes, les aspirations, les questions et les préoccupations des résidents de South Bruce décrites dans le Rapport de l’atelier de visionnement du projet et dans les Principes directeurs adoptés par le conseil municipal de South Bruce en octobre 2020. Elles viseront aussi à évaluer les incidences potentielles du projet sur la collectivité et sur l’ensemble de la région.

« Les études aideront la SGDN à mieux comprendre la collectivité et à fournir les informations dont nous aurons besoin pour travailler avec la municipalité, afin que nous puissions déterminer quels programmes et engagements permettront de garantir que le projet ne sera mis en œuvre que d’une manière qui favorise le bien-être de la région », a souligné M. Webster.

Les études seront dirigées par la municipalité, par la SGDN, ou par les deux en collaboration.

Examen indépendant par des pairs

Reconnaissant l’importance de bâtir la confiance de la collectivité, la Municipalité de South Bruce fera examiner les études par des experts indépendants.

Comme la sûreté est la plus haute priorité de la SGDN, celle-ci dirigera plusieurs études pour confirmer si la géologie et les autres facteurs environnementaux autour de South Bruce se prêtent à l’établissement du dépôt.

« La municipalité a récemment pris des dispositions pour réserver les services de consultants qui se chargeront de la réalisation ou de l’examen des études », a indiqué M. Rushton. « Les études dirigées par la SGDN seront examinées par quelques cabinets-conseils retenus par la municipalité. »

South Bruce a retenu les services des cabinets GHD, Redbrick Communications, MDB Insights, Tract, Burnside et d’autres, qui donneront leur avis sur divers aspects des études.

Les résultats de ces études seront communiqués à l’ensemble de la collectivité et fourniront des informations importantes dont les gens pourront tenir compte pour déterminer si le projet convient à leur collectivité. Les personnes qui souhaitent en savoir plus ou contribuer aux études sont invitées à communiquer avec la Municipalité ou avec le Centre en savoir plus de la SGDN à Teeswater.

South Bruce est l’une des deux collectivités qui participent toujours au processus de sélection d'un site de la SGDN. L’autre est Ignace, en Ontario. La SGDN prévoit choisir un site en 2023. Le plan canadien ne sera mis en œuvre que dans une région comptant des hôtes informés et consentants travaillant en collaboration avec la collectivité locale, les municipalités ainsi que les Premières Nations et les Métis de la région.

Études plus détaillées:

Emploi et main-d’œuvre

Pour déterminer combien de travailleurs et quelles compétences seront requis lors des principales étapes du projet.

Logement

Pour déterminer si suffisamment de logements seront disponibles à court et à long terme, et dans quelle mesure l’augmentation de la demande fera augmenter le coût du logement.

Améliorations à l’infrastructure

Pour examiner les effets potentiels qu’aura l’augmentation de la population et de la circulation, notamment concernant les améliorations requises aux routes et aux autres éléments d’infrastructure.

Économie

Pour déterminer les possibilités de développement économique locales et régionales pour les entreprises.

Environnement

Pour s’assurer que la rivière Teeswater et les eaux souterraines locales seront protégées et que la construction du site ne nuira pas à des écosystèmes vulnérables ou à des espèces en péril.

Santé

Pour examiner le système de santé régional afin de le préparer aux nouvelles familles qui s’installeront en raison du projet.

Bien-être

Pour examiner quels effets les efforts visant à répondre aux besoins des familles auront sur l’éducation et les autres programmes sociaux dans la région.