Les analyses de puits d'eau réalisées par la SGDN marquent une nouvelle étape importante vers le forage de trous de sonde ce printemps

Sampling and testing of a water well near Teeswater, Ontario.

Échantillonnage et analyse de l’eau d’un puits près de Teeswater, en Ontario.

L’équipe géoscientifique de la SGDN et un sous-traitant ont échantillonné et analysé l’eau de puits artésiens situés dans le secteur du site potentiel de dépôt de Teeswater, en Ontario, ce qui marque une nouvelle étape importante dans la préparation des travaux de forage géotechnique qui seront réalisés dans la région au printemps.

Les travaux géoscientifiques menés par la SGDN autour de South Bruce, y compris ces forages géotechniques exploratoires, constituent une partie importante des travaux qu’elle mène pour déterminer si la région peut offrir un emplacement sûr pour la construction d’un dépôt géologique en profondeur où pourrait être stocké à long terme le combustible nucléaire irradié afin de protéger les gens et l’environnement pour des générations à venir.

Ces analyses de l’eau de puits par l’équipe géoscientifique ont été réalisées dans le cadre des préparatifs aux travaux de forage géotechnique.

Les propriétaires qui ont participé à ce programme de surveillance ont reçu des données sur leurs puits, alors que d’autres seront bientôt contactés au sujet d’une série distincte d’activités de surveillance de puits artésiens qui seront menées à l’appui du programme de surveillance environnementale de référence.

« Nous avons offert d’échantillonner les puits de propriétaires près du site et nous avons effectué ces travaux et communiqué les résultats des analyses. Ces informations ont procuré aux propriétaires un éclairage précieux sur la quantité d’eau fournie par leur puits et sur la qualité de cette eau », a souligné Alexander Blyth, chef de la section de l’étude géoscientifique des sites à la SGDN.

Forages géotechniques

La construction de la voie d’accès et de la plateforme qui seront utilisées pour le forage du premier trou de sonde a été réalisée à la fin de l’année dernière et les travaux en vue du forage d’un second trou de sonde ont été achevés en janvier.

« Au cours de ces derniers mois, nous avons beaucoup progressé afin d’être prêts à forer au printemps prochain », a indiqué Sarah Hirschorn, directrice géoscientifique à la SGDN.

Les travaux de forage de trous de sonde renseignent les spécialistes de la SGDN sur la géologie de la région – et constituent un autre élément essentiel des travaux destinés à déterminer la sûreté du site potentiel de dépôt.

Plusieurs autres études de l’eau sont menées actuellement ou sont en cours de planification dans la région. Par exemple, d’autres travaux d’analyse de puits artésiens sont menés dans le cadre du programme de surveillance environnementale de référence conçu en collaboration avec la collectivité. En vue de la prochaine étape du programme de surveillance environnementale de référence, nous demandons maintenant aux propriétaires d’un secteur plus vaste à proximité du site potentiel de dépôt s’ils accepteraient que leurs puits soient analysés.

Commentaires de la collectivité

En réponse aux commentaires fournis par la collectivité, le programme d’analyse de l’eau des puits privés a été élargi pour inclure un plus grand nombre de puits.

« Nous avons entendu haut et fort les membres de la collectivité de South Bruce : la surveillance et la protection de l’eau sont d’une importance primordiale. Nous avons écouté, et maintenant nous offrons un programme élargi de surveillance des puits artésiens aux propriétaires situés à proximité du site potentiel de dépôt », a expliqué Joanne Jacyk, chef de la section de l’évaluation environnementale à la SGDN. « Le programme de surveillance environnementale de référence vise à comprendre l’environnement local actuel, notamment l’eau, l’air, la flore et la faune, afin que nous puissions éviter, prévenir ou atténuer les incidences possibles de nos travaux si South Bruce était le lieu choisi pour accueillir le dépôt. »

Les travaux géoscientifiques et environnementaux de la SGDN étaieront la conception et la planification de la construction possible d’un dépôt géologique en profondeur à South Bruce, si la région est choisie pour la mise en œuvre du plan canadien. South Bruce est l’une des deux collectivités qui participent toujours au processus de sélection d'un site de la SGDN. L’autre est Ignace, en Ontario. La SGDN prévoit choisir un site en 2023.

La SGDN est une organisation à but non lucratif chargée de mettre en œuvre le plan visant à stocker à long terme le combustible nucléaire irradié canadien d’une manière sûre, qui protégera à la fois les gens et l’environnement pour des générations à venir. Le plan canadien n’ira de l'avant que dans une région où des hôtes informés, comprenant la collectivité locale, et les municipalités et collectivités des Premières Nations et métisses environnantes, accepteront de travailler ensemble à sa mise en œuvre.

Les résidents de la région à proximité du site potentiel de dépôt seront renseignés par la SGDN au cours des prochaines semaines sur la façon dont ils pourront participer au programme de surveillance des puits artésiens locaux. Les propriétaires intéressés peuvent aussi visiter le site nwmo.ca ou communiquer avec Mary Devine, scientifique associée en évaluation de l’environnement à la SGDN, à l’adresse mdevine@nwmo.ca.