Into Eternity

Into Eternity est un film sur Onkalo, le dépôt géologique en profondeur qui est en cours de construction en Finlande pour gérer le combustible nucléaire irradié de ce pays sur le long terme. Le film aborde certains des défis importants et difficiles associés à la conception et l’obtention de permis pour un système de gestion des déchets qui doit durer pendant des périodes plus longues que l’histoire. 

En parlant du contexte du film, le réalisateur danois Michael Madsen dit : « Ce problème de cent mille ans, et comment agir de manière responsable, peut dépasser ce qui est possible pour nous les humains à saisir. » [San Francisco Chronicle – 30 mai 2011]

Tout comme l’approche finlandaise, et conformément à la plupart des pays progressant dans la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié, le plan du Canada a comme but ultime la construction d’un dépôt géologique en profondeur pour confiner et isoler les matières de la population et de l’environnement pour les longues périodes de temps requises. Le plan est appelé la Gestion adaptative progressive, une approche fondée sur les concepts d’apprentissage continu et de gestion adaptative. Ceux-ci fournissent les bases les plus solides possibles pour gérer les risques et incertitudes qui sont inhérents des très longues périodes au cours desquelles le combustible nucléaire irradié doit être soigneusement géré.

Nous ne vivons pas dans un monde sans risque. Ce qui pose des risques et comment les risques doivent être adressés sont des décisions qui sont influencées par des considérations sociétales. C’est pourquoi la Gestion adaptative progressive est un processus dirigé par l’aspect social qui s'appuie sur et dirige le vaste corpus de travaux scientifiques et techniques de haute qualité qui s’accumulent sur la gestion du combustible nucléaire irradié. Nous avançons vers un dépôt géologique en profondeur d’une façon transparente et inclusive, une façon qui fait participer les scientifiques, les spécialistes techniques et aussi les citoyens à la prise de décisions à chaque étape.

Nous envisageons concevoir et obtenir des permis pour un système qui durera pendant des périodes plus longues que l'histoire. Aller de l'avant avec un plan responsable est compatible avec les sentiments et les valeurs exprimés par la société canadienne, notamment que cette génération qui a bénéficié de l'énergie nucléaire a une obligation de prévoir dès maintenant comment gérer les déchets produits. Cette génération ne veut pas laisser en héritage la charge de la gestion du combustible irradié que nous avons créé. Il a été bien fait comprendre que nous ne devons pas léguer des déchets dangereux aux générations futures sans leur donner la capacité à gérer les déchets de façon sûre et sécuritaire. Mettre en place un plan pour la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié est un témoignage de notre capacité et notre volonté en tant que société à protéger la population et l'environnement, loin dans l'avenir.

« Ce que nous pouvons faire, c’est élaborer un plan pour l’avenir prévisible et agir de façon responsable et avec confiance en utilisant le meilleur de la science et de la technologie disponibles actuellement. Ce qu’il ne faut pas faire, c’est nous imaginer que nous connaissons toutes les réponses jusqu’à la fin des temps. Une certaine dose d’humilité sera nécessaire pour nous permettre d’avancer, un pas à la fois, de façon prudente mais sûre. »