Résultats de la recherche
1 à de 10 du 24 Q-R Voir les Q-R en vedette

Quelles installations seront construites?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Le plan canadien de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié prévoit le confinement et l’isolement de ce combustible sur un site de dépôt. Les installations associées au projet comprendront :

  • Un Centre d’expertise qui soutiendra la mise à l’épreuve pluriannuelle du site. Celui-ci comprendra des galeries d’exposition qui serviront à montrer au public la technologie, la science et les efforts d'engagement sur lesquels s’appuie la mise en oeuvre de la Gestion adaptative progressive;
  • Un dépôt géologique en profondeur où sera confiné et isolé à long terme le combustible irradié canadien;
  • Les installations de surface comprendront des dispositifs de sécurité, des laboratoires de contrôle de la qualité, des usines de production des matériaux de scellement et toutes les autres fonctions nécessaires au soutien de la réception et de l’entreposage sûrs des grappes de combustible irradié. Elles comprendront aussi des installations servant à remballer les grappes de combustible irradié et à les transférer dans le dépôt souterrain.

Installations

En savoir plus sur Installations du projet

Où sera situé le dépôt?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Aucun site n’a encore été choisi.

Le plan canadien de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié exige que le dépôt géologique en profondeur soit situé au sein d’une région avec un hôte informé et consentant et sur un site qui répond à des critères techniques et de sûreté rigoureux.

En 2010, la SGDN s’est engagée dans un processus de sélection d’un site pluriannuel visant à identifier un site propice pour l’établissement du dépôt géologique en profondeur et du Centre d’expertise connexe. Le processus est conçu pour s’assurer que le site choisi est sûr et sécuritaire et qu’il satisfait à toutes les exigences réglementaires ou les surpasse. Seuls les secteurs où des collectivités ont exprimé l’intérêt à en apprendre davantage sur le projet sont considérés.

Au fil du temps et d’études techniques et sociales de plus en plus détaillées et d'activités d'engagement, il deviendra apparent quels endroits sont les plus susceptibles d’accueillir le projet en toute sûreté.

Régions à l’étudeAu sujet du processusAu sujet du projet

En savoir plus sur Installations du projet, Sélection d'un site

De quelle dimension devra être le site?

Réponse

Dernière mise à jour 12/12/2017

Les installations de surface

Les installations de surface nécessiteront une superficie d’approximativement 650 mètres sur 550 mètres pour loger les bâtiments principaux et une superficie d’approximativement 100 mètres sur 170 mètres pour la zone du puits de ventilation.

Il faudra de plus réserver de l’espace pour une aire d’entreposage de la roche excavée. Son emplacement (sur le site ou hors site) et son empreinte seront déterminés en collaboration avec la collectivité hôte.

Les installations souterraines

Un modèle de dépôt a été créé à des fins de planification, mais il est susceptible de changer à mesure que le projet avance. Selon le modèle conceptuel actuel, le dépôt nécessitera une aire souterraine de deux kilomètres sur trois kilomètres (approximativement 600 hectares ou 1 480 acres).

L’empreinte souterraine réelle du site choisi dépendra d’un certain nombre de facteurs, notamment des caractéristiques de la roche hôte, de l’emplacement de certaines particularités souterraines de la roche, de la conception définitive du dépôt et de la quantité totale de combustible irradié à gérer.

Ce diagramme conceptuel montre un dépôt géologique en profondeur comprenant des installations de surface, un complexe du puits principal menant aux salles de mise en place souterraines et un puits d
Installations

En savoir plus sur Installations du projet, Sélection d'un site

Quel type de roche se prête à la construction d’un dépôt géologique en profondeur?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Le consensus international est que les formations de roche cristalline et de roche sédimentaire possèdent toutes deux des propriétés qui les rendent aptes à confiner et isoler de manière sûre le combustible nucléaire irradié. Ces deux types de formations rocheuses existent au Canada et notamment en Ontario, là où se trouvent toutes les régions à l’étude.

Le processus de sélection d’un site en neuf étapes et ses études de plus en plus détaillées garantiront que le site choisi est situé dans une formation rocheuse propice. La géologie du site doit satisfaire à tous les critères d’évaluation scientifique et technique établis pour assurer la protection à long terme des générations présente et à venir et de l’environnement.

Démonstration de la sûretéÉtapes du processus

En savoir plus sur L'environnement, la sureté et la sécurité, Installations du projet, Sélection d'un site

Que ferez-vous de la roche excavée?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

La plus grande partie de la roche excavée pour construire le dépôt sera entreposée sur un site de gestion de la roche d’excavation. Une partie de cette roche pourrait également être utilisée dans le cadre des opérations de remblayage et de scellement. La partie restante pourrait trouver une utilité publique ou commerciale comme granulat de construction.

L’utilisation de la roche d’excavation ainsi que la taille et l’emplacement du site d’entreposage seront déterminés en collaboration avec la collectivité et la région environnante.

Installations de surface

En savoir plus sur Installations du projet

Quels plans de sécurité seront mis en oeuvre sur le site du dépôt?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Les mesures de sécurité appliquées sur le site du dépôt comprendront des éléments de protection physique, tels que des clôtures et des systèmes de surveillance. Les installations où le combustible nucléaire irradié sera manipulé seront aussi dotées de barrières physiques servant à renforcer la sécurité.

Nous devons de plus présenter des plans de sécurité à la Commission canadienne de sûreté nucléaire avant d’obtenir les permis nécessaires à l’exploitation du dépôt et au transport du combustible nucléaire irradié jusqu’à l’installation. Ces plans de sécurité doivent être conformes au Règlement sur la sécurité nucléaire, qui vise à faire en sorte que le combustible irradié bénéficie d’une protection physique adéquate contre toutes les menaces crédibles. La planification sera établie en détail une fois que le site du dépôt aura été choisi. Les risques et les menaces seront continuellement réévalués pour s’assurer que les mesures de sécurité sont à jour et adaptées aux circonstances.

Encadrement réglementaire

En savoir plus sur L'environnement, la sureté et la sécurité, Installations du projet

Les rayonnements peuvent-ils s’échapper du dépôt souterrain?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Le plan canadien de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié prévoit que le combustible irradié sera confiné et isolé dans un dépôt géologique en profondeur. Un système à multiples barrières ouvragées et naturelles garantira la sécurité à long terme du public et des travailleurs :

  • la pastille de combustible nucléaire
  • l’élément de combustible et la grappe de combustible
  • le conteneur de combustible nucléaire irradié
  • l’argile de bentonite
  • la géosphère – la roche hôte du depot
Chacune de ces barrières procure un niveau de protection supplémentaire; si l’efficacité d’une barrière se dégrade ou est compromise, les autres barrières continueront de confiner et d’isoler le combustible nucléaire irradié.

L’examen réglementaire du dépôt nécessitera la réalisation de plusieurs évaluations de la sûreté qui porteront sur un large éventail de scénarios pour garantir la sécurité de la population et de l’environnement. Des « scénarios de perturbation » sont simulés pour vérifier un éventail de circonstances hypothétiques telles que les incidences de la défaillance d’un conteneur dans 10 000 ans ou 60 000 ans ou la défaillance des éléments de scellement des puits du dépôt.

Le dossier de sûreté du projet devra démontrer de manière convaincante qu’il peut être mis en oeuvre de manière sûre et qu’il pourra satisfaire aux exigences des autorités de réglementation ou les surpasser.

Système à barrières multiplesSûreté et sécurité : protéger la population et l’environnementDémonstration de la sûreté

En savoir plus sur L'environnement, la sureté et la sécurité, Installations du projet

Les emplois associés au dépôt seront-ils dangereux?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Non. Nous nous sommes engagés à respecter ou surpasser toutes les normes et les exigences réglementaires visant la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, du public et de l’environnement. La sûreté est notre plus haute priorité.

Le dépôt géologique en profondeur doit être autorisé par l’autorité canadienne de réglementation nucléaire, la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Le processus d’autorisation est très détaillé et couvre 14 aspects différents de la sûreté et de la sécurité, dont la radioprotection, la préparation aux urgences, la protection environnementale et l’aptitude fonctionnelle de l’équipement.

La CCSN évalue les demandes de permis pour s’assurer que :

  • les mesures de sûreté et de sécurité sont valables sur les plans technique et scientifique;
  • toutes les exigences sont respectées;
  • les systèmes de sûreté et de sécurité appropriés sont en place pour protéger les travailleurs, le public et l’environnement.

Nous devrons démontrer que toutes les exigencies réglementaires de sûreté et de sécurité seront respectées à chaque phase du projet avant de pouvoir le mettre en oeuvre.

Outre les règlements d’application de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires et autres règlements en matière d’énergie nucléaire, nous devrons nous conformer à certains règlements provinciaux, dont la Loi sur la santé et la sécurité au travail, qui vise à promouvoir chez les travailleurs une culture rigoureuse de la sécurité.

Domaines de sûreté et de réglementation que la CCSN évalueEncadrement réglementaire

En savoir plus sur L'environnement, la sureté et la sécurité, Installations du projet

Comment le combustible irradié sera-t-il transporté?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Selon l’endroit où le dépôt sera établi, le combustible nucléaire irradié pourrait être transporté par camion, par train ou par bateau. Ces trois modes sont utilisés de par le monde pour assurer un transport sûr et sécuritaire du combustible nucléaire irradié.

Il faudra normalement encore plusieurs années pour compléter les études requises pour identifier un site de prédilection et une collectivité hôte informée et consentante. À ce stade précoce d’évaluation, nous examinons les voies routières et ferroviaires reliant les sites provisoires d’entreposage aux collectivités participant au processus de sélection d’un site. Le mode de transport du combustible irradié, les itinéraires potentiels, ainsi que la sûreté et l’acceptabilité sociale du système de transport seront abordés de manière exhaustive au cours des activités d'engagement menées dans le cadre du processus de sélection d’un site et du processus d’évaluation environnementale et de délivrance des permis nécessaires.

Le transport du combustible nucléaire irradié devra satisfaire aux exigences de sûreté rigoureuses établies par Transports Canada et par la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

Le transport

En savoir plus sur Transport, Installations du projet

Comment les grappes de combustible irradié seront-elles transférées des colis de transport aux conteneurs de stockage souterrain?

Réponse

Dernière mise à jour 10/18/2016

Les grappes de combustible nucléaire irradié arriveront au centre d’emballage du combustible irradié (CECI) dans des colis de transport. Le CECI sera conçu pour recevoir et remballer le combustible nucléaire irradié dans des conteneurs de combustible irradié (CCI) de longue durée résistants à la corrosion qui serviront au stockage dans le dépôt.

Les grappes de combustible seront transférées des colis de transport dans les CCI au moyen d’appareils télécommandés dans des zones protégées appelées « cellules chaudes ». Les travailleurs seront protégés par des murs blindés pour exécuter les diverses étapes requises pour transférer le combustible et assembler et inspecter les CCI.

Des cadres blindés installés sur des véhicules guides automatisés seront utilisés pour déplacer les conteneurs de combustible irradié dans le centre d’emballage vers les diverses stations de traitement. Ces stations de traitement comprendront :

  • une station de soudage où le couvercle des conteneurs de combustible irradié sera scellé;
  • une station d’usinage des soudures où les soudures seront lissées de façon à épouser le contour des conteneurs;
  • une station d’inspection des soudures;
  • une station de projection à froid où un revêtement de cuivre sera appliqué par-dessus les soudures;
  • une station d’inspection du revêtement de cuivre;
  • une station d’examen non destructif où on s’assurera que les conteneurs présentent les caractéristiques voulues pour être placés dans le dépôt.

Une fois les conteneurs inspectés pour vérifier qu’ils ne présentent aucun défaut ou particularité inacceptable, ils seront acheminés à une cellule d’entreposage des conteneurs pleins avant d’être envoyés à une aire de répartition en vue d’être transférés dans le dépôt. 

Le transportInstallations de surfaceConfinement sûr

En savoir plus sur Installations du projet, Transport

1 à de 10 du 24 Q-R


Cherchez-vous autre chose?

Poser une question