L’achèvement de l'Étape 3 : Phase 1 - Études de bureau et activités d’engagement marque un jalon important du processus de sélection d’un site. Guidés par les constats de cette phase, nous décidons où nous orienterions la prochaine phase d’étude.

Nous avons également saisi l’occasion d’examiner la contribution apportée par ces collectivités à l’avancement du plan canadien. Le leadership solide des collectivités qui ont complété la Phase 1 a contribué à ouvrir la voie à une gestion à long terme sûre et sécuritaire du combustible nucléaire irradié au Canada.

  • Elles ont en pratique lancé le processus au Canada et, grâce à leur volonté d’en apprendre davantage sur le projet, elles ont fait progresser la mise en oeuvre de ce plan national.
  • Collaborant directement avec la SGDN, elles ont façonné et fait évoluer les activités et les étapes nécessaires à un processus de sélection d’un site pour assurer la participation tangible de leurs citoyens.
  • Elles ont permis de commencer à établir comment la sûreté du projet doit être démontrée en posant des questions et en soulevant leurs préoccupations, et en prenant l’initiative d’organiser les activités d’apprentissage destinées à leurs membres et à leurs voisins.
  • Elles ont jeté les bases d’un travail en partenariat entre les collectivités locales, les collectivités environnantes et les Premières nations et les peuples métis.
  • Par leur participation active au processus de sélection d’un site, chacune de ces collectivités a contribué à mieux comprendre comment ce projet peut servir de base pour promouvoir les objectifs et le bien-être des collectivités, tout en répondant au besoin de la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié canadien.

Après mûre réflexion, nous avons élaboré un programme qui a pour but de reconnaître la contribution substantielle apportée par ces collectivités. Nous apporterons une contribution de 400 000 $ à chaque collectivité, qu’elle ait été choisie ou non pour la prochaine phase des études. Pour recevoir ces fonds, chacune des collectivités doit établir un Fonds de réserve pour le bien-être de la collectivité. Administré par les collectivités, ces fonds soutiendront les efforts visant à promouvoir la viabilité et le bien-être de ces collectivités.

Voici des exemples d’activités pouvant être soutenues par ces fonds :

  • Projets, programmes ou services pour les jeunes de la collectivité
  • Programmes de bourses pour les jeunes de la collectivité
  • Projets, programmes ou services pour les aînés de la collectivité
  • Projets ou programmes visant à soutenir la viabilité de la collectivité
  • Projets ou programmes visant à soutenir le développement économique de la collectivité
  • Projets ou programmes visant à soutenir l’efficience énergétique