Étape 3 : Phase 2 - Études sur le terrain et activités d’engagement

En 2015, la SGDN a commencé à travailler avec les collectivités de cette région à la planification des études sur le terrain et des activités d’engagement qui seraient menées dans le cadre de l’Évaluation préliminaire (Étape 3 : Phase 2). Par le biais de travaux sur le terrain, d’études plus détaillées et d’activités élargies d'engagement, les évaluations de la Phase 2 visent à approfondir le travail réalisé à la Phase 1.

D’après les constats des études initiales sur le terrain, nous pourrions mettre un terme aux études dans les secteurs qui sont moins susceptibles de satisfaire aux exigences techniques et se rapportant au bien-être de la collectivité.

Nous continuerons alors de travailler avec les collectivités des secteurs qui n’ont pas été éliminés du processus en vue de planifier des études de terrain plus intensives.

Nous publierons ici les détails sur les études à mesure qu’elles seront achevées. 

Planification des travaux initiaux de forage et d’analyse de trous de sonde

Les études géoscientifiques initiales à Central Huron auront pour but de déterminer si les formations rocheuses dans la région sont susceptibles de satisfaire à nos exigences de sûreté pour l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur destiné à la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié canadien.

Les études géoscientifiques réalisées jusqu’à maintenant étaient des études de bureau, lesquelles étaient basées sur les informations publiquement accessibles sur la géologie de la région. Une des étapes suivantes du processus consiste à forer un trou de sonde initial à Central Huron pour mieux comprendre la géologie générale de la collectivité. Ce trou de sonde initial pourrait être réalisé sur un terrain municipal.

La SGDN travaille en collaboration avec les résidents de la région pour commencer à identifier l’emplacement du site, la portée et l’échéancier de ces travaux initiaux de forage.

Si les constats des travaux initiaux de forage et d’analyse inspirent confiance quant à l’aptitude géologique de la collectivité, la prochaine phase des travaux pourrait comprendre la réalisation d’autres forages et analyses sur un site de prédilection pour le dépôt. Avant de passer à cette étape, il nous faudra travailler ensemble avec les gens de la région à définir un processus qui permettra de choisir et d’acquérir des terrains pour la réalisation de ces forages et analyses, puisque des terres privées pourraient être visées.