Communiqué de presse : Elizabeth Dowdeswell dirigera l’étude des approches pour la gestion du combustible nucléaire irradié

OTTAWA, 24 octobre 2002 – Mme Elizabeth Dowdeswell a été nommée présidente de la toute nouvelle société de gestion des déchets nucléaires, qui se penchera sur les solutions de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié du Canada.

Cette nomination a été annoncée aujourd’hui par M. Richard Dicerni, vice président administratif d’Ontario Power Generation, qui est également président du conseil d’administration de la nouvelle société. « Le conseil est ravi que Mme Dowdeswell ait accepté de relever ce défi », a dit M. Dicerni. « Mme Dowdeswell est une administratrice hors pair, forte d’une vaste expérience dans différents domaines. »

La société de gestion des déchets nucléaires a été créée en vertu de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire. Ses membres sont Ontario Power Generation, Hydro Québec et la Société d’énergie du Nouveau Brunswick, des sociétés canadiennes dont les activités de production d’électricité génèrent du combustible nucléaire irradié. Aux termes de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire, la société doit mener une étude des solutions de gestion d’ici trois ans et recommander au gouvernement fédéral un plan pour assurer la gestion à long terme des déchets de combustible nucléaire. En tant que présidente, Mme Dowdeswell supervisera la tenue de vastes consultations publiques et la réalisation d’une étude approfondie sur les solutions de gestion à long terme des déchets.

Mme Dowdeswell a occupé un certain nombre de postes de haut fonctionnaire au gouvernement et a participé activement à un large éventail de programmes liés à l’environnement. Elle a notamment dirigé les efforts déployés globalement pour négocier l’Accord sur les changements climatiques en 1992 et a aussi été secrétaire générale adjointe des Nations Unies et directrice générale du Programme des Nations Unies pour l’environnement.

« La science et la technologie ont amélioré notre qualité de vie et enrichi notre société de façon considérable. Or, ces progrès comportent aussi des défis », a souligné Mme Dowdeswell. « La gestion du combustible nucléaire irradié est une question d’intérêt public qui exigera de l’ingéniosité, de la transparence et une contribution importante des citoyens dans le cadre de notre recherche de solutions », précise t-elle.

« Les antécédents de Mme Dowdeswell en matière de promotion du développement durable et de la protection de l’environnement au Canada et aux Nations Unies en font la personne par excellence pour diriger ce nouvel organisme important », a ajouté M. Dicerni. « Le conseil a la certitude que Mme Dowdeswell s’assurera que cette étude est transparente et qu’elle fait l’objet d’un débat public complet. »

-30-

Personne ressources pour le médias :
Michael Krizanc
(416) 934-9814 poste 225