Le canton de Nipigon se retire du processus de sélection d’un site

Le 17 juin 2014, le canton de Nipigon a décidé par résolution de mettre un terme à sa candidature comme collectivité hôte potentielle dans le cadre du plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

Cette décision a été prise à la suite de l’examen d’un rapport provisoire, préparé par la SGDN à la demande du canton, faisant état des travaux d’évaluation préliminaire réalisés à ce jour au sein de la collectivité.

« La SGDN respecte la décision du maire et du conseil et apprécie le sérieux et le soin avec lesquels ils l’ont prise », a déclaré Kathryn Shaver, vice-présidente responsable de l’Engagement et de la Sélection d’un site pour la GAP.

« Le processus de sélection d’un site procède à l’initiative des collectivités. Le fait que la collectivité de Nipigon ait pris une décision concernant sa participation en fonction des études scientifiques et techniques réalisées sur la géologie de la région et des études sociales menées à ce jour démontre clairement que le processus fonctionne comme prévu ».

Les constats communiqués au canton de Nipigon n’ont aucune incidence sur les 14 autres collectivités participant aux diverses étapes du processus d’apprentissage. Les études entreprises dans ces collectivités se poursuivent et leurs résultats seront transmis dès qu’elles seront terminées.