Préparer l’avenir : Le programme de robotique de l’École publique Franco-Manitou

Laurie Swami, présidente et chef de la direction de la SGDN, a visité une classe de l’École publique Franco-Manitou, qui a profité d’un investissement de la SGDN pour acheter des ensembles de robotique LEGO.

Laurie Swami, présidente et chef de la direction de la SGDN, a visité une classe de l’École publique Franco-Manitou, qui a profité d’un investissement de la SGDN pour acheter des ensembles de robotique LEGO.

La présidente et chef de la direction de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN), Laurie Swami, a récemment eu l’occasion d’assister aux prouesses des élèves inscrits au programme de robotique de l’École publique Franco-Manitou.

 

Les élèves ont montré toute la créativité qu’ils ont mise à bâtir et à programmer leurs robots. Leurs ensembles de robotique – qui ont été acquis par la classe grâce en partie au soutien de la SGDN – aident à améliorer leur capacité créative à résoudre des problèmes et leur aptitude à travailler en équipe.

 

« J’ai été impressionnée par la volonté d’apprendre des élèves et j’ai beaucoup apprécié la démonstration de robotique. J’espère que ces ateliers technologiques inciteront des jeunes à envisager plus tard des carrières dans des domaines techniques, y compris dans l’industrie nucléaire. Les sciences et la technologie sont importantes pour notre projet », a souligné Mme Swami.

 

En 2018, la SGDN a versé une subvention de près de 4000 $ à l’école pour qu’elle puisse acheter des ensembles de robotique LEGO.

 

« Le programme STIM [sciences, technologie, ingénierie et mathématiques] est devenu l’une des plus importantes techniques d’intégration utilisées dans nos classes. C’est amusant la robotique! Les élèves peuvent faire des expériences dans un cadre ouvert et apprendre de façon pratique », a fait remarquer Éric Robert, directeur de l’École publique Franco-Manitou.

 

« Pour les enseignants, ces ateliers permettent d’individualiser l’apprentissage des élèves en stimulant leurs intérêts. La robotique enseigne le travail en équipe, améliore la capacité à résoudre des problèmes et peut créer un sentiment d’appartenance à la classe. Le cours de robotique est extrêmement important pour les élèves, qui se préparent bientôt à intégrer le monde du travail du 21e siècle », poursuit M. Robert.

 

En 2018, 40 projets ont été soutenus par le programme des Premiers investissements en éducation et en formation des compétences et, parmi ceux-ci, 20 projets proposaient du contenu rattaché aux STIM et à la robotique.