Communiqué de presse : Le Fonds Gord Downie & Chanie Wenjack et la Société de gestion des déchets nucléaires annoncent un partenariat sur cinq ans à l’occasion de la Journée du chandail orange.

Reconciliation in action: As part of the Legacy Schools program, students at Riverdale Collegiate Institute write out the names of Indigenous children who died in residential schools.

La réconciliation à l’oeuvre : Dans le cadre du programme Legacy Schools, des étudiantes du Riverdale Collegiate Institute ont écrit les noms des enfants qui sont décédés dans des pensionnats autochtones.

Toronto, Ont., Septembre 29, 2020 – Le Fonds Gord Downie & Chanie Wenjack (DWF) et la Société de gestion des déchets nucléaires (SGD) ont annoncé aujourd'hui l’intention de travailler ensemble pour créer un chemin tangible vers la réconciliation.

En vertu de cet accord d’une durée de cinq ans, 150 000 dollars seront investis pour soutenir le programme Écoles patrimoniales (Legacy schools) et le programme Espaces patrimoniaux (Legacy Spaces). Ce partenariat aidera globalement les Canadiens à en apprendre davantage sur l’histoire du système des pensionnats autochtones et sur les séquelles qu’il a laissées. Les deux programmes sont une invitation lancée aux gens à participer à la réconciliation.

« Le DWF est une formidable organisation, qui s’appuie sur la mémoire de deux incroyables personnes (Gord Downie et Chanie Wenjack) pour encourager les gens à en apprendre davantage sur la réconciliation et à agir », a déclaré Lisa Frizzell, vice-présidente aux relations avec les parties prenantes à la SGDN. « Nous sommes fiers de créer ensemble un solide partenariat avec cette organisation et de contribuer à la réconciliation au Canada, tout en reconnaissant publiquement la Journée du chandail orange. »

Cette annonce est faite au moment de l’année où les Canadiens et les Autochtones soulignent la Journée du chandail orange (le 30 septembre), une journée consacrée à tous les enfants autochtones qui ont été enlevés de force à leurs familles et envoyés dans des pensionnats. Malheureusement, plus de 6 000 enfants autochtones sont décédés dans ces pensionnats.

Grâce au soutien de la SGDN, le programme Écoles patrimoniales pourra fournir des trousses d’outils aux enseignants des écoles de tous les coins du Canada, y compris d’écoles situées dans les régions où la SGDN travaille : South Bruce et Ignace. Parmi les ressources offertes, la trousse d’outils Écoles patrimoniales comprend un roman illustré intitulé Secret Path (Chemin secret), qui relate l’histoire de Chanie Wenjack, un jeune autochtone de 12 ans mort en 1966 après s’être échappé d’un pensionnat et avoir tenté de marcher 600 kilomètres pour retourner chez lui.

En plus de son programme des Écoles patrimoniales, le DWF est aussi reconnu pour son programme des Espaces patrimoniaux, qui donne aux organisations l’occasion de jouer un rôle important au sein de leurs collectivités en créant des espaces sûrs et accueillants voués à l’éducation et à la sensibilisation à l’égard de l’histoire autochtone et de la réconciliation.

« Nous sommes reconnaissants de pouvoir continuer de travailler en partenariat avec la SGDN », a signifié Sarah Madanik, présidente-directrice générale du DWF. « Cet engagement de cinq ans soutiendra un élargissement exponentiel de la portée du programme des Écoles patrimoniales, lequel pourra rejoindra désormais un plus grand nombre d’écoles et de collectivités. La SGDN a déjà démontré son engagement à promouvoir la réconciliation et nous sommes ravis de nous associer avec elle pour créer un Espace patrimonial afin de poursuivre cet important travail. »

La SGDN prévoit actuellement ouvrir son propre Espace patrimonial dans ses bureaux de Toronto.

« Notre Espace patrimonial aidera plus avant notre personnel à comprendre le rôle qu’il peut jouer dans le processus de réconciliation, notamment en cherchant à intégrer le savoir autochtone dans tout le travail de la SGDN et en mettant en pratique les enseignements autochtones dans nos milieux de travail », a indiqué Jessica Perritt, chef de la section du savoir autochtone et de la réconciliation à la SGDN.

À propos du Fonds Gord Downie & Chanie Wenjack

 

Le Fonds Gord Downie & Chanie Wenjack (DWF) a été créé à l’initiative de deux familles, qui ont voulu travailler ensemble pour faire évoluer les choses, honorer la mémoire de Chanie et de Gord et créer un chemin qui pourrait favoriser la réconciliation. Chaque année, le DWF tient son événement annuel de la Semaine du chemin secret, qui vise à sensibiliser les gens à l’égard de ses programmes. Cette année, des événements virtuels seront tenus en ligne du 17 au 22 octobre. Pour de plus amples informations, pour offrir votre appui et pour faire un don aujourd'hui, veuillez vous rendre à l'adresse www.downiewenjack.ca

 

À propos de la SGDN

 

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN0 est responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre du plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien. Elle a été créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire. Ontario Power Generation, Énergie NB et Hydro-Québec, les membres fondateurs de la SGDN, ainsi qu’Énergie atomique du Canada limitée, financent les activités de la Société. La SGDN agit à titre d’organisme à but non lucratif et son mandat national lui a été confié en vertu de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire, une loi fédérale. 

-30-

 

Pour de plus amples informations :

 

Pamela Bishop-Byers
Responsable régionale des communications avec les Autochtones
pbishopbyers@nwmo.ca
416-564-5478