Communiqué de presse : Nominations à la SGDN

TORONTO, 30 juin 2006 - Pendant que le gouvernement du Canada formule la réponse qu’il donnera au rapport d’étude et à la recommandation que lui a présentés la Société de gestion des déchets nucléaires en novembre dernier, la SGDN se prépare à entreprendre la prochaine phase de son mandat. Conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire, l’organisation mettra en effet en œuvre la méthode de gestion à long terme du combustible irradié qui sera retenue par le gouvernement.

Dans le cadre d’un effort global visant à doter la SGDN des ressources et des capacités de surveillance nécessaires pour mettre en œuvre la décision du gouvernement, le conseil d’administration a pris des mesures initiales pour faciliter la transition.

Gary Kugler, qui a été nommé récemment au conseil, en assumera la présidence. Membre également du conseil d’administration d’Ontario Power Generation, M. Kugler a mené une carrière remarquable de 34 ans dans l’industrie nucléaire avant de prendre sa retraite en 2004.

« L’une de mes priorités dans cette nouvelle fonction sera de poursuivre l’examen déjà en cours de la gouvernance future de la SGDN, de dire M. Kugler. Entre autres choses, nous devons revoir la composition et la structure du conseil d’administration afin d’enrichir la perspective des dirigeants de l’industrie. » Ancien pilote dans l’Aviation canadienne, M. Kugler est titulaire d’un baccalauréat en sciences avec spécialisation en physique et d’un doctorat en physique nucléaire de l’Université McMaster.

Après avoir mené à bien son mandat de diriger l’étude des méthodes de gestion du combustible nucléaire irradié en qualité de présidente au cours des trois dernières années, Elizabeth Dowdeswell a accepté de continuer à apporter son soutien au conseil d’administration de la SGDN. À titre de conseillère spéciale relevant directement du conseil, Mme Dowdeswell dirigera l’élaboration d’un processus concerté de sélection d’un site pouvant accueillir les installations requises par la décision du gouvernement, conformément à la vision et aux intentions de la SGDN énoncées dans le Rapport d’étude final.

« Elizabeth Dowdeswell et son personnel ont mis en place des assises solides qui permettront à la SGDN de procéder avec compétence et assurance à la mise en œuvre, souligne M. Kugler. Le conseil rend hommage au leadership qu’elle a démontré au cours de la première phase et se réjouit de la décision de Mme Dowdeswell d’assurer un soutien précieux par ses conseils à l’étape de la mise en œuvre. »

Ken Nash assumera la fonction de président et chef de la direction de la SGDN. M. Nash est administrateur fondateur de la SGDN et maintenant président de son conseil d’administration. Il dirige également la Division de la gestion des déchets nucléaires d’Ontario Power Generation en tant que vice-président principal. « J’ai à cœur de m’assurer que la SGDN poursuit son programme de sensibilisation social et éthique tout en y intégrant l’expertise considérable acquise par l’industrie nucléaire au cours des 20 dernières années dans les domaines de la recherche-développement technique, des finances et de la collaboration internationale en matière de technologies de gestion des déchets », dit-il.

Les nominations annoncées aujourd’hui mettent à profit ce que la SGDN a accompli jusqu’à maintenant et contribuent à garantir qu’elle dispose de l’expertise ainsi que des cadres de financement et de gouvernance nécessaires pour mener à bien la mise en œuvre d’un plan de gestion à long terme du combustible irradié pour le Canada. Elles s’inscrivent dans les engagements pris par la SGDN, à savoir :

  • Continuer à faire participer les Canadiens aux différents processus et à la prise des décisions futures concernant la gestion du combustible nucléaire irradié.
  • Poursuivre la recherche sur les pratiques exemplaires en matière d’engagement public, de participation au niveau local et de processus concertés pour la mise en œuvre.
  • Poursuivre les efforts importants de recherche et développement pour répondre aux attentes des Canadiens voulant que la SGDN demeure à l’affût des derniers développements concernant les aspects scientifiques, techniques et environnementaux des technologies de gestion des déchets.
  • S’assurer que l’on dispose des fonds nécessaires et de processus de gestion financière adéquats pour éviter de refiler le fardeau financier aux générations futures.
  • Acquérir les compétences et l’expertise nécessaires pour permettre à la SGDN de s’acquitter de ses responsabilités.

Fidèle à sa politique d’ouverture et de transparence, la SGDN continuera de tenir les Canadiens informés de ses progrès pendant qu’elle se prépare à amorcer la prochaine phase de son mandat : la mise en œuvre.