Communiqué de presse : Valeurs canadiennes et gestion future des déchets nucléaires

TORONTO, 22 janvier 2004 - La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) du Canada et les Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques (RCRPP) lanceront un projet de recherche pour connaître le point de vue et les attentes des Canadiens et des Canadiennes au sujet de la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié. Les RCRPP et la SGDN convieront des citoyens et des citoyennes à un dialogue dans 12 collectivités canadiennes entre janvier et mars 2004.

« Nombre de gens considèrent que la gestion du combustible nucléaire irradié est une question purement scientifique ou technique, de dire Mme Elizabeth Dowdeswell, présidente de la SGDN. Or, c’est beaucoup plus que cela. Au bout du compte, le Canada doit adopter un système de gestion à long terme intégré des déchets nucléaires qui repose sur des données scientifiques rigoureuses, qui soit acceptable du point de vue social et éthique pour les Canadiens et les Canadiennes et qui témoigne de leurs valeurs. »

« Il est essentiel que la population s’exprime sur les enjeux importants de la politique publique, déclare Mme Judith Maxwell, présidente et fondatrice des RCRPP. Ce dialogue est une occasion pour les gens qui ne font pas partie de groupes d’intérêt de prendre part à une réflexion sérieuse et structurée sur la gestion à long terme des déchets nucléaires et de faire connaître ce qui compte le plus à leurs yeux dans la définition d’une solution pour l’avenir. »

Les discussions à l’échelle nationale avec les citoyens et les citoyennes font partie de la démarche de la SGDN, qui comprend également des ateliers, des groupes d’experts, des activités basées sur le Web et diverses autres méthodes de consultation pour mobiliser les intervenants, les spécialistes, les groupes autochtones et d’autres personnes et communautés d’intérêt. Avec l’aide d’animateurs professionnels, les personnes qui participeront aux discussions se pencheront sur les compromis et les choix difficiles qu’implique la prise d’une décision au sujet de l’adoption d’une solution de gestion des déchets nucléaires pour l’avenir.

D’une durée d’une journée, les discussions seront entamées à Ottawa et à Montréal les 24 et 25 janvier. Elles se poursuivront les fins de semaine suivantes jusqu’au 27 mars à Québec, Thunder Bay, Halifax, Moncton, Sudbury, Saskatoon, Calgary, Vancouver, London et Toronto.

La SGDN s’est engagée à recommander une solution de gestion des déchets nucléaires qui soit socialement acceptable, écologiquement responsable, techniquement sûre et économiquement viable. La Société doit terminer son étude et présenter sa recommandation au gouvernement du Canada d’ici novembre 2005.

Les RCRPP sont un organisme de recherche en politiques publiques indépendant et sans but lucratif dont la mission est de créer des connaissances et d’orienter le débat public sur des questions économiques et sociales qui ont une importance déterminante pour le bien être des Canadiens et des Canadiennes.

-30-

Personnes ressources :
SGDN
Mike Krizanc
(416) 934-9814
CPRN
Peter Puxley
(613) 567-6665