La SGDN concentre ses études sur le terrain sur un nombre réduit de collectivités

Image générique de documents sur une table avec des personnes autour.

Aucune nouvelle étude géologique prévue à Central Huron et White River; les deux collectivités continuent de jouer un rôle.

TORONTO, 23 juin 2017 – La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) continue de concentrer ses efforts sur un nombre réduit de collectivités alors qu’elle se prépare à aller de l’avant avec la prochaine série d’activités du processus de sélection d’un site pour un dépôt géologique en profondeur pour le combustible irradié canadien.

La Municipalité de Central Huron et le Canton de White River ne seront plus considérés comme des hôtes potentiels pour le projet. Les deux collectivités continueront de jouer un rôle important tandis que les activités se poursuivent dans les collectivités voisines de Huron-Kinloss et South Bruce, au sud-ouest, et à proximité de Hornepayne et Manitouwadge, au nord-ouest.

« Alors que nous progressons dans la sélection d’un site unique, nous devons concentrer de plus en plus nos efforts sur des collectivités spécifiques fortement susceptibles de satisfaire aux exigences de sûreté et faisant preuve d’un intérêt soutenu à explorer le projet, explique M. Mahrez Ben Belfadhel, Vice-président de la Sélection d’un site. Central Huron et White River ont chacune énormément contribué à ce projet au nom des Canadiens et leur leadership continu sera inestimable lorsque nous travaillerons ensemble à la planification des prochaines étapes dans leurs régions. »

Les prochaines activités dans la région de Huron-Kinloss et South Bruce ainsi que dans celle de Horneypayne et Manitouwadge incluront la planification d’études géologiques additionnelles et des discussions initiales sur la vision de l’avenir et le partenariat. L’engagement régional se poursuivra car le projet ira de l’avant uniquement si les collectivités intéressées, les collectivités des Premières nations et métisses potentiellement touchées et les collectivités environnantes travaillent ensemble à sa mise en oeuvre.

Les études continuent dans les régions autour d’Ignace, Blind River et Elliot Lake, en Ontario, qui sont également impliquées dans le processus de sélection d’un site pour ce projet d’infrastructure national. Les activités sur le terrain et l’engagement en cours avec les collectivités municipales, des Premières nations et métisses au sein de ces régions ne seront pas affectés par la décision annoncée aujourd’hui.

La SGDN poursuivra le processus de réduction du nombre de sites hôtes potentiels pour le projet jusqu’à l’identification d’un site unique sûr et socialement acceptable pour la réalisation d’études de caractérisation plus détaillées. Le site choisi devra disposer d’une formation rocheuse appropriée dans une région avec un hôte informé et consentant.

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) met en oeuvre le plan canadien de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié. La Société a été créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire. Ontario Power Generation Inc., Énergie nucléaire NB et Hydro-Québec, les membres fondateurs de la SGDN, ainsi qu’Énergie atomique du Canada limitée, financent les activités de la Société. La SGDN est un organisme à but non lucratif et son mandat tire son origine de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire.

-30-

Pour plus d’informations :

Central Huron, South Bruce, Huron-Kinloss : Marie Wilson mwilson@nwmo.ca 519.386.6763
Hornepayne, Manitouwadge, White River : Pat Dolcetti pdolcetti@nwmo.ca 807.630.8335
Blind River, Elliot Lake : Mike Krizanc mkrizanc@nwmo.ca 647.272.7610
Société : Lisa Frizzell lfrizzell@nwmo.ca 647.259.3012