Une spécialiste renommée des sciences de la Terre et collaboratrice de la SGDN remporte l’un des prix les plus prestigieux décernés en sciences et en génie au Canada

Barbara Sherwood Lollar a remporté la médaille d’or Gerhard Herzberg 2019 pour les sciences et le génie au Canada. L’Université de Toronto a récemment donné une réception spéciale pour souligner cet honneur.

Barbara Sherwood Lollar a remporté la médaille d’or Gerhard Herzberg 2019 pour les sciences et le génie au Canada. L’Université de Toronto a récemment donné une réception spéciale pour souligner cet honneur.

Cette année, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a décerné à Barbara Sherwood Lollar, professeure en sciences de la Terre de renommée mondiale, la médaille d’or Gerhard Herzberg 2019 pour les sciences et le génie au Canada pour ses travaux sur les eaux anciennes présentes sous la surface terrestre. Mme Sherwood Lollar a également collaboré avec la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN), réalisant des recherches en vertu d’un accord de partenariat conclu avec l’Université de Toronto.

 

Ses recherches, qui ont révélé la présence de vie microbienne sous la surface terrestre ainsi que les réactions entre l’eau et la roche qui rendent la vie possible à grande profondeur sous terre, pourraient aussi aider les astrobiologistes à comprendre où trouver la vie sur d’autres planètes, telles que la planète Mars.

 

« Il s’agit du prix le plus prestigieux octroyé par le CRSNG et nous sommes ravis que Mme Sherwood Lollar l’ait reçu. Nous avons été privilégiés, à la SGDN, de travailler avec cette scientifique de renom et de profiter de ses recherches. Elle représente un modèle à suivre pour les jeunes qui aspirent à une carrière en STIM », souligne Laurie Swami, présidente et chef de la direction de la SGDN.

 

En 2014, Mme Sherwood Lollar a mis au point pour la SGDN une méthode pour échantillonner les eaux souterraines et interstitielles dans un milieu de roche cristalline en vue d’analyses microbiologiques et géochimiques. En 2018, elle a réalisé pour la SGDN une étude de cas sur un site de roche cristalline – la mine Kidd Creek de Timmins, en Ont. Elle a analysé l’eau des fractures rocheuses pour déterminer la quantité et les types de microorganismes présents, de même que les effets que les travaux de forage et d’aménagement d’une infrastructure souterraine auraient sur eux.

 

Ses recherches contribuent à la sûreté à long terme du dépôt géologique en profondeur en nous aidant à mieux comprendre les processus fondamentaux qui se déroulent à grande profondeur sous terre.

 

« Barbara est extrêmement déterminée, rigoureuse et savante et elle produit toujours des rapports de très grande qualité, a ajouté Mehran Behazin, une scientifique spécialisée en corrosion/microbiologie à la SGDN qui travaille avec Mme Sherwood Lollar. Ses recherches extraordinaires dans ce domaine nous permettent d’avoir un haut degré de confiance dans nos travaux scientifiques. »

 

Par l’intermédiaire de partenariats de recherche noués avec plus de 15 universités, nous continuons à la SGDN de travailler avec des scientifiques de pointe du Canada et de l’étranger pour garantir que le site choisi et le système à barrières multiples protégeront les gens et l’environnement, aujourd’hui et dans le futur.