Des étudiants de South Bruce reçoivent des bourses pour poursuivre leurs études

Des étudiants de South Bruce reçoivent leur bourse d’études.

Les étudiants candidats devaient présenter une demande décrivant leurs études, leurs aspirations professionnelles et leurs idées pour faire participer les jeunes d’aujourd’hui et encourager la participation à la collectivité.

Cinq étudiants de la municipalité de South Bruce ont récemment reçu une bourse de 1000 $ pour les aider à poursuivre leurs études. La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) et le Comité de liaison communautaire (CLC) de South Bruce se sont associés pour financer les bourses dans le cadre du programme des Premiers investissements en éducation et en formation des compétences de la SGDN.

 

« Nous sommes heureux de travailler avec la SGDN pour aider les jeunes de South Bruce à poursuivre leurs études, a déclaré Jim Gowland, président du CLC de South Bruce. Nous sommes impatients de poursuivre ce programme en 2020. »

 

Les candidats devaient présenter une demande décrivant leurs études, leurs aspirations professionnelles et leurs idées pour faire participer les jeunes d’aujourd’hui et encourager la participation à la collectivité. La bourse vise à aider un étudiant à poursuivre ses études postsecondaires dans l’un des domaines suivants : génie, environnement, métiers spécialisés, administration, domaine technique, agriculture, soins de santé et soutien personnel.

 

« C’est formidable de voir que South Bruce appuie l’avenir des jeunes de la région. Nous sommes heureux de soutenir ces jeunes qui poursuivent leurs études », a déclaré Cherie Leslie, conseillère principale en matière de concertation à la SGDN.

 

Les bénéficiaires des bourses d’études de South Bruce sont :

  • Carter Schaus, qui fréquente le collège et suit un programme de Pré-santé dans le but de devenir TRM ou technicien en rayons X. Carter a récemment été accepté au programme de technologie en radiation médicale.

  • Jasmin Schiestel, qui fréquente l’université et en est à sa première année de spécialisation en biologie animale. Jasmin espère que cela lui permettra de devenir vétérinaire.

  • Avery Beggs, qui fréquente l’université et en est à sa deuxième année en toxicologie biomédicale. Avery aspire à faire carrière dans la recherche sur les cas de cancer (et d’autres maladies humaines) et sur les tendances observées dans les régions rurales en ce qui concerne l’utilisation de pesticides et d’autres produits chimiques agricoles et l’exposition professionnelle.

  • Alli Meyer, qui fréquente une Faculté de pharmacie, un programme de deuxième cycle de quatre ans qui comprend des semestres universitaires et des stages coopératifs, ainsi que des stages cliniques dans divers domaines de la pharmacie. Après l’obtention de son diplôme, Alli prévoit retourner dans une région rurale pour exercer sa profession, dans l’espoir de devenir éventuellement propriétaire de sa propre pharmacie.

  • Pilar Dietrich, qui en est à sa première année d’université dans le cadre d’une majeure en géographie et en français. Elle étudie les processus terrestres tels que le changement climatique et les cycles énergétiques, ainsi que les interactions de l’activité humaine sur ces cycles naturels. À l’heure actuelle, elle poursuit une carrière d’enseignante au secondaire ou de géographe.