La SGDN ouvre de nouveau ses centres En savoir plus au public

Collage des deux bureaux

Les centres En savoir plus d’Ignace et de South Bruce soutiennent les activités d’apprentissage sur le plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien. Cherie Leslie, conseillère principale en matière de concertation, et une étudiante occupant un emploi d’été à la SGDN se préparent à accueillir de nouveau des visiteurs au Centre En savoir plus de South Bruce.

  • [FR] Photo Sub Caption
  • [FR] Photo Credit

Pour encourager les gens à en apprendre davantage sur le plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien, il est essentiel que nous soyons présents et actifs au sein des collectivités qui participent au processus de sélection d'un site. À cette fin, la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a rouvert ses centres En savoir plus de la municipalité de South Bruce et du canton d’Ignace, en conformité avec les recommandations et les conseils du gouvernement de l’Ontario et des autorités de santé publique.


Les centres En savoir plus ont pour but de soutenir les études de plus en plus détaillées et l’apprentissage continu effectués sur le projet avec les résidents de chacune des régions hôtes potentielles. Ils avaient été provisoirement fermés en mars dernier en raison de la pandémie mondiale de la COVID-19.


« Nous demeurons résolus à protéger les gens et l’environnement et nous continuerons de suivre les conseils du gouvernement et des autorités de la santé, ce qui comprend le fait d’apporter, au besoin, certaines modifications à nos plans », indique Rachelle Davenport, responsable des relations avec la région du Nord-Ouest à la SGDN. 


Pour bien protéger nos employés et les gens avec qui nous travaillons, nous avons fourni à notre personnel local une formation sur les nouvelles procédures et les nouveaux protocoles liés à la COVID-19. Nous avons fourni des équipements de protection individuelle à nos employés et nous avons mis en place des affiches pour faire en sorte que les mesures de distanciation sociales soient respectées en tout temps. Le nombre de visiteurs présents simultanément a été limité à deux à South Bruce et à quatre à Ignace en raison de la taille et de l’aménagement des bureaux et des règles de distanciation.

« Nous sommes présents dans nos collectivités et nous sommes impatients de poursuivre notre dialogue avec elles ainsi que de répondre à leurs questions sur le plan canadien », souligne Cherie Leslie, conseillère principale en matière de concertation à la SGDN, pour le Sud-Ouest de l’Ontario.

La SGDN a adopté une approche par étapes et graduelle au regard de la réouverture de ses locaux. Son installation d’essais de sûreté d’Oakville a été le premier centre de la SGDN à redémarrer en juin.


La municipalité de South Bruce et le canton d’Ignace participent tous deux au processus de sélection d'un site au processus de sélection mené par la SGDN pour trouver site pour un dépôt géologique en profondeur où sera stocké le combustible nucléaire irradié canadien.