La SGDN félicite la société suédoise SKB, dont le projet de dépôt de combustible nucléaire irradié vient d’être approuvé par le gouvernement suédois

NWMO president and CEO, Laurie Swami (right), signing a co-operation agreement with SKB in Toronto on May 14, 2018

Ce consensus scientifique s’est dessiné après plusieurs décennies de collaboration entre certains des meilleurs scientifiques du monde entier, qui ont travaillé ensemble pour trouver une solution au problème mondial de la gestion du combustible nucléaire irradié.

La SGDN félicite la société suédoise SKB, dont le projet de dépôt de combustible nucléaire irradié vient d’être approuvé par le gouvernement suédois

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) tient à féliciter la société suédoise de gestion du combustible et des déchets nucléaires (SKB), qui vient de recevoir l’autorisation de son gouvernement de procéder à la mise en oeuvre de son projet de dépôt de combustible usé.

« Il est très enthousiasmant d’apprendre que nos homologues à l’étranger vont aller de l’avant avec leur projet », a souligné Laurie Swami, présidente et chef de la direction de la SGDN. « L’annonce d’aujourd’hui démontre que le consensus scientifique international, selon lequel un dépôt géologique en profondeur constitue la meilleure solution pour la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié, tient toujours. »

Ce consensus scientifique s’est dessiné après plusieurs décennies de collaboration entre certains des meilleurs scientifiques du monde entier, qui ont travaillé ensemble pour trouver une solution au problème mondial de la gestion du combustible nucléaire irradié.

La SGDN entretient depuis longtemps une relation mutuellement bénéfique avec SKB. Au cours des quinze dernières années, nos deux organisations ont collaboré à un certain nombre d’études techniques sur la sûreté des dépôts géologiques en profondeur. Nous avons participé à des expériences au Äspö Hard Rock Laboratory, à des initiatives internationales conjointes avec SKB et d’autres organisations de gestion des déchets, et facilité des collaborations avec des établissements canadiens, comme l’Université Western. Nous sommes impatients à l’idée de continuer de mettre en commun nos connaissances et expériences respectives tandis que nos deux projets passeront aux prochaines étapes de leur mise en oeuvre.

Outre SKB, la SGDN a conclu des accords de coopération avec ses homologues de la Belgique, de la Finlande, de la France, du Japon, de la Corée du Sud, de la Suisse et du Royaume-Uni.

Le dépôt géologique en profondeur est la méthode adoptée par tous les pays dotés d’un programme d’énergie nucléaire commercial pour gérer leurs déchets de combustible nucléaire. Au fur et à mesure de l’avancement de ces projets, la SGDN continuera de suivre leurs progrès afin de rester informée et de tirer profit de l’expérience des autres, tout en continuant de leur faire partager des informations sur le travail innovant qui se fait à la SGDN.

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif qui met en oeuvre le plan canadien de confinement et d’isolement sûrs du combustible nucléaire irradié dans un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Le plan canadien n’avancera que dans une région avec des hôtes informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble pour sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2023 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région d’Ignace et South Bruce, toutes deux en Ontario.