Concertation avec le public

Portes ouvertes 2016 à Huron-Kinloss

On peut voir sur cette photo des élèves de la localité recevoir des explications sur les rayonnements lors d’une journée portes ouvertes tenue récemment à Huron-Kinloss.

Des élèves de 5e année de la Ripley-Huron Community School ont participé à l’événement portes ouvertes dans le contexte de leur étude des diverses sources d’énergie. On peut voir ici Mark Gobien de la SGDN donner à ces élèves des explications sur les rayonnements.

April 25, 2016

Huron-Kinloss

On peut voir sur cette photo des élèves de la localité recevoir des explications sur les rayonnements lors d’une journée portes ouvertes tenue récemment à Huron-Kinloss.

Des élèves de 5e année de la Ripley-Huron Community School ont participé à l’événement portes ouvertes dans le contexte de leur étude des diverses sources d’énergie. On peut voir ici Mark Gobien de la SGDN donner à ces élèves des explications sur les rayonnements.

Les résidents du canton d’Huron-Kinloss et de la région ont eu l’occasion de faire part de leurs points de vue et commentaires et de poser des questions sur le plan canadien de gestion sûre à long terme du combustible nucléaire irradié lors de journées portes ouvertes tenues les 14 et 15 avril.

Les membres de la collectivité et de la région ont également été encouragés à faire connaître leurs idées sur les plans liés aux travaux sur le terrain de la Phase 2, sur la description du projet, qui vient d’être mise à jour, et sur les résultats des travaux préliminaires de modélisation économique. Les journées portes ouvertes se sont tenues au Centre communautaire de Ripley.

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.