La Société nucléaire canadienne remet un prix à Jo-Ann Facella

L’image montre une femme, Jo-Ann Facella, se tenant avec son prix, une plaque portant une inscription.

Jo-Ann Facella avec un Prix des réalisations nucléaires canadiennes 2018.

Le 5 juin, Jo-Ann Facella, de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN), a remporté un prestigieux prix de la Société nucléaire canadienne (SNC) pour le travail qu’elle effectue depuis des années dans le domaine de l’engagement social.

Mme Facella, directrice du bien-être des collectivités, de l’évaluation et du dialogue, a accepté le Prix des réalisations nucléaires canadiennes 2018 en éducation et en communications lors de l’assemblée annuelle de la SNC, qui a eu lieu à Saskatoon.

« Je suis très honorée de recevoir ce prix, confie Mme Facella. En dialoguant avec les gens tout au long de nos travaux, notre équipe a beaucoup appris au sujet des moyens qui doivent être pris pour que le plan canadien réponde aux priorités et aux objectifs des Canadiens. Et nous continuons toujours d’apprendre au contact des dirigeants des collectivités municipales et autochtones avec lesquels nous travaillons dans le cadre du processus de sélection d’un site. C’est un privilège de faire partie de ce processus. »

Mme Facella, dont la carrière dans le domaine de la gestion des déchets nucléaires s’étend sur plusieurs décennies, travaille ardemment à promouvoir l’engagement tangible des collectivités à chaque étape de la mise en oeuvre du plan canadien de gestion du combustible nucléaire irradié.

L’approche systémique adoptée par la SGDN en matière d’engagement – une approche planifiée, mesurée et documentée avec soin par Mme Facella et ses collègues au cours des 15 années d’existence de la SGDN – a également été reconnue sur la scène internationale alors que d’autres pays entreprennent la mise en oeuvre de leurs plans de gestion à long terme des déchets nucléaires.