La SGDN signe un accord pour la production de conteneurs de combustible nucléaire irradié

Used fuel container being loaded into a machine that rotates the container for the cold spray copper process.

À l’installation de Boucherville du Conseil national de recherches, un conteneur de combustible nucléaire irradié de la SGDN est hissé sur le ROTEQ 1.1, une machine qui fait tourner le conteneur pendant l’application du revêtement de cuivre par projection à froid. 

  • [FR] Photo Sub Caption
  • [FR] Photo Credit

Depuis 2012, la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) et le Conseil national de recherches du Canada (CNR) collaborent à la mise au point et à l’adaptation d’une solution de fabrication pour l’application d’un revêtement de cuivre à la surface extérieure des conteneurs de combustible nucléaire irradié en acier. Ce revêtement de cuivre protégera les conteneurs contre la corrosion et constitue l’un des éléments du système à barrières multiples conçu pour confiner et isoler à long terme le combustible nucléaire irradié.

Maintenant que la technologie est prête à être mise à l’échelle, la SGDN a signé un accord avec le CNR et son partenaire industriel Polycontrols pour entreprendre les travaux visant à démontrer la faisabilité de l'application en série par projection à froid d’un revêtement sur une vingtaine de conteneurs dans le cadre du programme d’essais de sûreté de la SGDN.

« Nous sommes impatients d’entreprendre cette prochaine étape, la production en série, et de mener à terme le projet d’application du revêtement de cuivre en collaboration avec le CNR et Polycontrols. Ces travaux de production en série font partie du programme d’essais de sûreté de la SGDN, qui validera la sûreté et l’efficacité des éléments du système de barrières ouvragées », a souligné Dave Doyle, responsable de la conception du conteneur de combustible irradié à la SGDN.

Les activités à ce stade seront réalisées par le CNR et par Polycontrols, dans le nouveau centre collaboratif PolyCSAM, spécialement créé pour l’industrialisation de procédés de fabrication additive par projection à froid (CSAM, pour cold spray additive manufacturing). Situé au Québec, sur le site de Boucherville du CNR, le centre PolyCSAM est le fruit d’un partenariat entre le CNR et Polycontrols.

« L’installation PolyCSAM est l’endroit idéal pour porter à l’échelle industrielle le procédé de revêtement de cuivre de la SGDN. Elle peut recevoir des pièces pouvant atteindre une longueur de huit mètres et, en plus du procédé de projection à froid lui-même, offre sur place de la machinerie robotisée et des possibilités de modification en surface. Nous sommes heureux de participer avec la SGDN et le CNR à ce projet très important pour le Canada », a déclaré Luc Pouliot, chef de l'exploitation et de la technologie chez Polycontrols.

Le procédé de projection à froid devrait être lancé au cours du premier trimestre de 2021.

« Amorcer cette nouvelle étape représente un jalon important et Polycontrols a contribué de manière capitale à cette réussite. Rien de tout cela n’aurait pas été possible sans la création de l’installation PolyCSAM. Il s’agit également d’une importante réalisation pour nous, au CNR, alors que nous entamons le processus de transfert technologique, qui constitue notre principal mandat,” indique Éric Baril, directeur général du Centre de recherche sur l'automobile et les transports de surface du CNR.

La production en série des conteneurs de combustible irradié contribuera à faire avancer le plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien. Deux régions hôtes potentielles – South Bruce, dans le Sud de l’Ontario, et la région d’Ignace, dans le Nord de l’Ontario – participent toujours au processus de sélection d'un site pour l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur où sera stocké dans le futur tout le combustible nucléaire irradié canadien. Le projet n’ira de l’avant qu’avec la participation à sa mise en œuvre, dans le cadre d’un partenariat, des municipalités, des collectivités des Premières nations et métisses et des collectivités environnantes.