Les préparatifs pour les travaux de forage géotechnique de la SGDN à South Bruce progressent bien

aerial photograph of constructed site

Photographie aérienne du site et de l'accès aménagés pour les premiers travaux de forage géotechnique prévus près de Teeswater, en Ontario.

Les préparatifs pour les travaux de forage et d’analyse de trous de sonde à South Bruce progressent bien.

Au nord-est de Teeswater, la construction du premier site de forage géotechnique est terminée et les travaux de construction du second site de forage ont été amorcés. Ces derniers devraient être achevés en 2021. Avec ces travaux, la SGDN est en bonne voie de pouvoir commencer à forer le premier trou de sonde au printemps de 2021.

« Les préparatifs qui nous permettront de commencer à forer à South Bruce au printemps de 2021 progressent bien », indique Geoff Crann, responsable des services de sites à la SGDN. « La construction du premier site de forage géotechnique est terminée et notre entrepreneur a commencé à construire le second site de forage. »

L’emplacement du premier site de forage est le lot 23 de la concession 8 et le second est le lot 28/29, également de la concession 8.

Le calendrier de forage a été conçu pour faire en sorte que la SGDN puisse recueillir des informations importantes qui lui permettront d’évaluer de manière exhaustive l’aptitude du site à recevoir un dépôt tout en lui laissant suffisamment de temps pour poursuivre ses échanges et ses discussions avec la municipalité locale et les collectivités autochtones voisines.

« À l’heure où nous nous préparons à commencer nos travaux de forage, nous sommes ravis de constater l’intérêt soutenu que manifeste la collectivité locale », a souligné M. Crann. « Nous sommes impatients de commencer à forer en 2021 et de pouvoir compter sur l’éclairage supplémentaire que les carottes rocheuses et les tests effectués dans les trous de sonde pourront apporter à notre compréhension actuelle de la géologie et de l’hydrogéologie du secteur. »

Avant la construction du site, un certain nombre d’activités de préparation avaient été menées sur les sites des forages, dont :

  • une étude archéologique;
  • un parcours d’examen environnemental des lieux;
  • un levé topographique;
  • une vérification culturelle et une cérémonie autochtone tenue par la Nation ojibwée de Saugeen;
  • une étude pré-forage sur le bruit et les émissions;
  • un échantillonnage pré-forage des puits d’eau.

Dans le cadre d’autres travaux qu’elle poursuit, la SGDN communique actuellement avec les propriétaires fonciers de la région du site potentiel de dépôt pour les inviter à participer à d’autres tests de référence des puits d’eau et à des travaux d’acquisition de données sismiques 3D. Les informations sismiques seront utilisées pour générer des images des couches géologiques souterraines. Ces études indiqueront si les diverses couches sont continues ou si elles sont interrompues par des failles.

En plus de la préparation des travaux de forage géotechnique et des levés sismiques 3D, la SGDN prépare également d’autres activités d’évaluation de sites, qui devraient être menées en 2021. Celles-ci incluent l’installation de stations de surveillance microsismique dans l’ensemble de la région (pour surveiller l’activité sismique comme les tremblements de terre de faible amplitude) et l’installation de puits de surveillance des eaux souterraines pour étudier plus en détail l’eau de la région.

La SGDN continue de travailler avec la municipalité locale, les membres de la collectivité et les collectivités autochtones voisines pendant qu’elle poursuit ses travaux techniques. Le plan canadien ne sera mis en œuvre que dans une région associée à des hôtes informés et consentants. South Bruce est l’une des deux régions hôtes potentielles qui participent toujours au processus de sélection d'un site de la SGDN, l’autre étant la région d’Ignace, située dans le Nord-Ouest de l’Ontario. La SGDN prévoit choisir un site en 2023.

La SGDN est une organisation à but non lucratif à qui a été confié le mandat de mettre en œuvre, de façon à protéger les gens et l’environnement, le plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien, qui prévoit le confinement du combustible dans un dépôt géologique en profondeur.