Le plan de mise en oeuvre de la SGDN trace la voie pour le choix d’un site et les étapes qui suivront

A NWMO employee standing in a sunny field.

Le plan de mise en oeuvre de la SGDN décrit les priorités des cinq prochaines années de l’organisation, qui poursuit la réalisation du plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a publié, aux fins de commentaires du public, la version la plus récente de notre plan de mise en oeuvre quinquennal, intitulé Mise en oeuvre de la gestion adaptative progressive 2022 à 2026. Ce document est un plan prospectif qui explique comment le plan canadien pour la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié sera mis en oeuvre au cours des cinq prochaines années. 

« La SGDN met en oeuvre ce projet d’infrastructure environnementale nationale au nom des Canadiens et des peuples autochtones. La contribution du public nous est inestimable et nous aide à orienter notre travail. Nous invitons donc toute personne intéressée à nous faire part de leurs réflexions », a déclaré Lisa Frizzell, vice-présidente des communications à la SGDN. 

Faites-nous part de vos réflexions sur le plan de mise en oeuvre d’ici le 10 juin 2022, en répondant à notre sondage en ligne

Le plan de mise en oeuvre est un document évolutif, qui témoigne de l’engagement pris par la SGDN en matière de transparence. Il est régulièrement évalué et renforcé à la lumière des indications et avis fournis par le public et les collectivités, des progrès scientifiques et techniques réalisés, des enseignements du savoir autochtone, de l’évolution des valeurs de la société et des changements apportés aux politiques publiques. 

Le plan de cette année met en évidence une transformation importante qui surviendra dans le travail de la SGDN, car il couvre la période où nous franchirons l’étape de la sélection d’un site et passerons à celle du processus de décision réglementaire. 

Nous demeurons en bonne voie de pouvoir choisir un site à la date prévue – une étape charnière du plan canadien. Cette année, nous travaillerons avec les collectivités hôtes potentielles en vue de définir les notions de partenariat et de consentement dans le contexte du projet et, en 2023, nous prévoyons pouvoir choisir un site optimal pour le dépôt géologique en profondeur. 

Une fois le site choisi, nous entreprendrons une nouvelle série d’activités, dont la mise en oeuvre des accords de partenariat conclus avec les collectivités hôtes, la finalisation du dossier de sûreté pour le site choisi, le début de la construction d’un Centre d’expertise, la participation au processus de décision réglementaire et le début du déménagement de nos opérations vers le site choisi. 

Au cours des cinq prochaines années, nous mènerons aussi des travaux de surveillance environnementale de référence pour éclairer nos travaux afin que nous puissions prévenir ou atténuer tout impact environnemental que pourrait avoir le projet. Nous réaliserons des travaux de forage géotechnique et évaluations techniques supplémentaires pour étayer la conception technique et le dossier de sûreté de notre projet. Nous continuerons aussi de collaborer avec les Canadiens et les peuples autochtones à la planification du transport futur du combustible nucléaire irradié vers le site central du dépôt. 

En plus de répondre au sondage en ligne, vous pouvez également envoyer vos commentaires à : 

Société de gestion des déchets nucléaires

Attention : Lisa Frizzell, vice-présidente des communications

22, avenue St. Clair Est, 4e étage

Toronto (ON) M4T 2S3, Canada

Courriel : learnmore@nwmo.ca

Site Web : www.nwmo.ca/contactus

Le plan de mise en oeuvre est publié en même temps que le rapport annuel de 2021 de la SGDN – Guidée par la science. Ancrée dans le savoir. Résolue à travailler en partenariat. – qui documente les progrès que nous avons faits au cours de la dernière année. 

À propos de la SGDN 

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir. 

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des gardiens du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2023 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de Wabigoon-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.