Sélection d'un site

Communiqué de presse : La SGDN reconnaît la participation de collectivités des régions de Creighton et de Schreiber

The NWMO

July 23, 2015

Toronto

By la SGDN

The NWMO

TORONTO, 23 juillet 2015 – La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a annoncé aujourd’hui qu’elle accordera une reconnaissance financière à des collectivités des régions de Schreiber, en Ontario, et de Creighton, en Saskatchewan, qui ont participé activement aux récentes études d’évaluation préliminaire et activités d’engagement entourant le projet canadien de dépôt géologique en profondeur de combustible nucléaire irradié.

Chaque collectivité admissible obtiendra une reconnaissance sous forme d’une somme de 250 000 $ destinée à être investie dans le bien-être de la collectivité.

La SGDN a mis un terme aux études d’évaluation préliminaire dans les deux régions en mars 2015, après que les études géologiques sur le terrain eurent démontré la faible probabilité d’y trouver des sites propices. Schreiber et ses collectivités voisines de Terrace Bay et de la Première nation de Pays Plat, en Ontario, ont été des participantes actives de cette phase des travaux. En compagnie de Creighton, Denare Beach, en Saskatchewan, et Flin Flon, au Manitoba, ont activement participé aux études dans cette région. Chacune de ces collectivités est admissible à ce financement de reconnaissance.

« Nous sommes heureux d’investir dans le bien-être de ces collectivités, dont la participation au processus de sélection d’un site vient de prendre fin », indique Mme Kathryn Shaver, vice-présidente à l’Engagement et à la Sélection d’un site pour la GAP à la SGDN.

« Les collectivités dont nous soulignons la contribution aujourd’hui nous ont permis de mieux comprendre la géologie de leurs régions ainsi que leur aptitude à confiner et isoler de manière sûre et sécuritaire le combustible nucléaire irradié canadien. En travaillant ensemble à la mise en oeuvre du plan canadien, elles ont fait preuve de collaboration, d’ouverture et d’esprit de décision », a-t-elle ajouté.

Administrés par les collectivités, les fonds de réserve pour le bien-être de la collectivité pourront être utilisés pour soutenir des initiatives telles que : des projets, programmes ou services pour les jeunes de la collectivité; des programmes de bourses pour les jeunes de la collectivité; des projets ou programmes qui visent à soutenir la planification communautaire et stratégique; des projets, programmes ou services pour les aînés de la collectivité; des projets ou programmes visant à soutenir la viabilité de la collectivité; des projets ou programmes visant à soutenir le développement économique de la collectivité; et des projets ou programmes visant à soutenir l’efficience énergétique.

Chaque collectivité admissible sera tenue d’établir un Fonds de réserve pour le bien-être de la collectivité ou un mécanisme semblable pour administrer la somme accordée.

Les études par ailleurs se poursuivent dans les régions de neuf collectivités ontariennes qui ont demandé la tenue d’évaluations préliminaires dans le cadre du processus de sélection d’un site de la SGDN. Dans le cas où la SGDN exclurait d’autres régions du processus de sélection d’un site au cours de la phase initiale d’étude des Évaluations préliminaires, les collectivités à proximité immédiate des secteurs étudiés qui ont participé activement obtiendront aussi une telle reconnaissance financière.

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.
la SGDN

La SGDN est une organisation à but non lucratif créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire (LDCN).