Au sujet de la SGDN

La SGDN et le maire de South Bruce, Marc Goetz, accueillent la Nuclear Waste Technical Review Board des États-Unis

La SGDN a accueilli au Canada la Nuclear Waste Technical Review Board des États-Unis (NWTRB) afin de soutenir l’organisme américain dans son intégration de l’expérience internationale en matière de sélection de sites pour des installations de gestion du combustible nucléaire irradié.

October 24, 2023

Toronto, ON

By la SDGN

La SGDN a accueilli au Canada la Nuclear Waste Technical Review Board des États-Unis (NWTRB) afin de soutenir l’organisme américain dans son intégration de l’expérience internationale en matière de sélection de sites pour des installations de gestion du combustible nucléaire irradié.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a accueilli la semaine dernière la Commission américaine d’examen technique des questions liées aux déchets nucléaires (NWTRB, pour Nuclear Waste Technical Review Board) pour soutenir ses efforts visant à tirer parti de l’expérience internationale acquise en matière de choix de sites pour des installations de combustible nucléaire irradié. La visite de la NWTRB au Canada fait suite à une présentation donnée au mois d’août par la SGDN lors d’un atelier de la NWTRB sur les processus de sélection de sites pour des installations de combustible nucléaire irradié.

La NWTRB, une agence fédérale indépendante du pouvoir exécutif du gouvernement fédéral américain, a visité la municipalité de South Bruce en compagnie du maire Mark Goetz et de membres du personnel de la SGDN pour en apprendre davantage sur le plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

« La municipalité était fière d’accueillir les membres de la Nuclear Waste Technical Review Board des États-Unis », a déclaré le maire Goetz. « Nous avons été ravis d’avoir l’occasion de faire part de notre expérience en tant que collectivité hôte et de profiter de l’expertise de chacun des membres de la commission. »

Jeudi, la NWTRB a également visité le Centre de découverte et de démonstration de la SGDN à Oakville, en Ontario. La NWTRB a examiné des éléments du dépôt de la SGDN, dont un modèle grandeur nature d’une salle de stockage souterrain et un conteneur de combustible irradié recouvert de cuivre et une boîte d’argile bentonitique, et s’est entretenu avec des experts de la SGDN sur la sûreté des barrières naturelles et ouvragées du dépôt. Au cours de sa visite au Canada, la NWTRB a également visité un site de forage, où des études sur la géologie locale à la profondeur du dépôt ont été menées.

« Nous sommes heureux d’avoir facilité la visite de la NWTRB au Canada et ainsi de soutenir l’apprentissage international sur des sujets importants touchant le combustible nucléaire irradié », a déclaré Dakota Kochie, directeur des relations gouvernementales et externes à la SGDN. « Communiquer notre réalité, échanger sur des choses concrètes et faciliter l’apprentissage mutuel entre pays est une part importante de l’appui à la coopération internationale fourni par la SGDN. »

La NWTRB a récemment organisé un atelier international sur la sélection des sites pour des installations de gestion des déchets radioactifs (International Workshop on Siting of Radioactive Waste Facilities) afin de tirer des leçons des processus mis en oeuvre ailleurs dans le monde dans ce domaine. L’atelier a réuni des représentants des programmes de gestion des déchets nucléaires des États-Unis, de la Suède, de la Suisse et du Canada. Lisa Frizzell, vice-présidente des communications à la SGDN, est intervenue lors de cet atelier de la NWTRB, fournissant un aperçu du plan canadien et en répondant aux questions des membres de la NWTRB.

La visite de cette semaine a permis, d’une part, à la NWTRB de mieux comprendre les activités de la SGDN et, d’autre part, à la SGDN de l’informer en détail sur le plan canadien, qui prévoit le stockage sûr et responsable du combustible nucléaire irradié au sein d’un dépôt géologique en profondeur.

La SGDN soutient activement la coopération internationale et facilite régulièrement les visites au Canada de groupes étrangers. L’organisation a conclu des accords de coopération avec ses homologues en Belgique, en Finlande, en France, au Japon, en Corée du Sud, en Suède, en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis, et a signé un protocole d’accord avec son homologue de Taïwan.

À propos de la SGDN

Créée en 2002, la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre des déchets radioactifs de moyenne et de haute activité canadiens, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

La SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires.
la SDGN

La SGDN est une organisation à but non lucratif créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire (LDCN).