Le plan canadien

Communiqué de presse : La SGDN demeure un chef de file en matière d’innovations techniques

Un conteneur de combustible irradié revêtu de cuivre avec le réservoir NTS, 19 août 2019.

Le conteneur de combustible irradié revêtu de cuivre est un élément du système à barrières multiples de la SGDN (un ensemble de barrières naturelles et ouvragées aux propriétés complémentaires) qui servira à assurer la sûreté du combustible nucléaire irradié dans un dépôt géologique en profondeur.

August 19, 2019

Oakville

By la SGDN

Un conteneur de combustible irradié revêtu de cuivre avec le réservoir NTS, 19 août 2019.

Le conteneur de combustible irradié revêtu de cuivre est un élément du système à barrières multiples de la SGDN (un ensemble de barrières naturelles et ouvragées aux propriétés complémentaires) qui servira à assurer la sûreté du combustible nucléaire irradié dans un dépôt géologique en profondeur.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a conçu, mis au point et fabriqué un système novateur qui sera utilisé pour recouvrir nos conteneurs de combustible irradié (CCI) d’un revêtement de cuivre au moyen d’un procédé d’électroplacage. Le cuivre empêchera la corrosion de l’acier constituant les CCI, lesquels seront utilisés à terme pour confiner et isoler le combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur.

 

« Le réservoir du système de mise à l’épreuve Nanovate (NTS, pour Nanovate Testing System) est spécialement conçu pour appliquer le revêtement de cuivre à nos conteneurs de combustible irradié, a indiqué Derek Wilson, ingénieur en chef et vice-président de la gestion des contrats à la SGDN. Plusieurs facteurs – tels que la température, la solution chimique et le traitement de la surface – peuvent avoir une incidence sur le résultat final. En prenant en considération ces facteurs, nous avons eu de bons résultats. »

 

La SGDN a travaillé avec un partenaire industriel pour mettre au point ces technologies d’électroplacage novateurs. Au cours d’une immersion d’approximativement 10 jours du conteneur de combustible irradié dans une solution d’électroplacage à base de cuivre, un revêtement de cuivre de quatre à cinq millimètres d’épaisseur se forme. Bien que le procédé d’électroplacage existe depuis au moins 100 ans – il est généralement utilisé pour fabriquer les pièces de monnaie de cuivre – il s’agit ici d’une des premières adaptations de cette technologie pour créer un revêtement épais.

 

Cette innovation de la SGDN intéressera aussi d’autres acteurs de l’industrie. « C’est une occasion pour la SGDN de renforcer notre engagement à partager notre savoir avec les organisations des autres pays oeuvrant dans le domaine de la gestion du combustible nucléaire irradié, tels que le Japon, la Suisse et le Royaume-Uni », a souligné M. Wilson.

 

Le conteneur de combustible irradié revêtu de cuivre est un élément du système à barrières multiples de la SGDN (un ensemble de barrières naturelles et ouvragées aux propriétés complémentaires) qui servira à assurer la sûreté du combustible nucléaire irradié dans un dépôt géologique en profondeur.

 

Ces réalisations représentent des jalons importants dans le programme de mise à l’épreuve de la SGDN et contribueront à faire avancer le plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

 

À propos de la SGDN

 

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) met en oeuvre le plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié. La Société a été créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire. Ontario Power Generation, Énergie NB et Hydro-Québec, les membres fondateurs de la SGDN, ainsi qu’Énergie atomique du Canada limitée, financent les activités de la Société. La SGDN agit à titre d’organisme à but non lucratif et notre mandat nous a été confié en vertu de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire, une loi fédérale.

 

-30-

Pour plus d’informations :

 

Bradley Hammond
Gestionnaire principal, Communications stratégiques

SGDN
bhammond@nwmo.ca
647.259.5544

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.
la SGDN

La SGDN est une organisation à but non lucratif créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire (LDCN).