Le plan canadien

Deux étudiantes des cycles supérieurs subventionnées par la SGDN obtiennent leurs diplômes

Mme Wendy Stone, en compagnie de son directeur de thèse, Pr Gideon Wolfaardt, après avoir défendu avec succès sa thèse de doctorat.

Mme Wendy Stone, en compagnie de son directeur de thèse, Pr Gideon Wolfaardt, après avoir défendu avec succès sa thèse de doctorat.

May 24, 2016

Toronto

By la SGDN

Mme Wendy Stone, en compagnie de son directeur de thèse, Pr Gideon Wolfaardt, après avoir défendu avec succès sa thèse de doctorat.

Mme Wendy Stone, en compagnie de son directeur de thèse, Pr Gideon Wolfaardt, après avoir défendu avec succès sa thèse de doctorat.

La SGDN soutient depuis un bon moment des chefs de file de la recherche sur la gestion des déchets nucléaires et aide aussi des étudiants des cycles supérieurs prometteurs à lancer leurs propres carrières dans ce domaine. Deux de ces étudiants, Mmes Roshanak Pashang et Wendy Stone, ont été diplômées au mois d’avril. Mme Stone a obtenu un doctorat et Mme Pashang une maîtrise.

Les deux ont étudié au département de Chimie et de Biologie de l’Université Ryerson, sous la direction du Pr Gideon Wolfaardt. Leurs études étaient cofinancées par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et par la SGDN.

Mme Jennifer McKelvie, qui travaille comme géoscientifique à la SGDN et comme professeure auxiliaire à l’Université Ryerson, faisait partie du comité de supervision des thèses des deux étudiantes. « Nous sommes très enthousiasmés par leurs travaux, qui portent tous deux sur les processus microbiologiques que nous devons comprendre et pour lesquels nous devons nous préparer pour l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur », note-t-elle.

« Il s’agit également d’un investissement dans notre avenir. Pour un projet d’une aussi longue durée que le nôtre, il est extrêmement important d’inciter les jeunes scientifiques de talent à travailler dans le domaine. Ce sont les travaux innovants de scientifiques comme Mmes Stone et Pashang qui feront en sorte que nous pourrons continuer d’assurer une gestion du combustible nucléaire irradié canadien répondant aux normes scientifiques les plus rigoureuses au cours des prochaines décennies ».

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.
la SGDN

La SGDN est une organisation à but non lucratif créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire (LDCN).