L'environnement et la sûreté

Une journée portes ouvertes virtuelle en ligne met actuellement en lumière le travail environnemental de la SGDN

Une capture d'écran de la journée portes ouvertes virtuelle de la SGDN

Un lien est fourni sur la page de la journée portes ouvertes virtuelle pour permettre aux visiteurs de réserver un moment où un ou une spécialiste de la SGDN pourra agir comme guide de la journée portes ouvertes et répondre aux questions qu’ils pourraient avoir.

June 2, 2022

Toronto, Ont.

By la SGDN

Une capture d'écran de la journée portes ouvertes virtuelle de la SGDN

Un lien est fourni sur la page de la journée portes ouvertes virtuelle pour permettre aux visiteurs de réserver un moment où un ou une spécialiste de la SGDN pourra agir comme guide de la journée portes ouvertes et répondre aux questions qu’ils pourraient avoir.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a lancé une journée portes ouvertes virtuelle afin de communiquer les détails du programme co-élaboré de surveillance environnementale de référence et le travail accompli à ce jour. Ce programme de référence s’inscrit dans le cadre des études menées par la SGDN pour assurer la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié. Les données recueillies permettront d’éclairer le processus de sélection d’un site et aideront à acquérir une meilleure compréhension de l’environnement local et des moyens qui pourraient être pris pour le protéger.

« Les renseignements que nous recueillons nous aident à comprendre les conditions existantes et les tendances suivies par de nombreux éléments de l’environnement, a déclaré Joanne Jacyk, responsable du programme environnemental à la SGDN. Le programme a été élaboré avec la participation des collectivités locales et est centré sur les questions et les préoccupations de ces collectivités. »

Un processus de sélection d’un site se poursuit depuis 2010 afin de trouver un site pour un dépôt géologique en profondeur pour le combustible nucléaire irradié canadien. Initialement, 22 collectivités avaient manifesté l’intérêt à en apprendre davantage sur le projet et d’explorer leur aptitude à l’accueillir. À la suite d’un programme de plus en plus intensif d’études techniques et d’activités de concertation sociale, ainsi que d’un processus graduel de retranchement, le nombre de sites candidats a été réduit à deux. L’un est situé près d’Ignace, dans le territoire traditionnel de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake, dans le nord-ouest de l’Ontario, et l’autre dans la municipalité de South Bruce et le territoire traditionnel de la Nation ojibwée de Saugeen, dans le sud de l’Ontario.

« Il est important pour nous de comprendre comment l’environnement évolue actuellement, afin que de bonnes décisions puissent être prises pour protéger, et peut-être même améliorer, les conditions actuelles, souligne Mme Jacyk. Il est également important que les données recueillies répondent aux questions et aux préoccupations de la collectivité. »

Ce travail environnemental est très exhaustif et couvre un large éventail de sujets, notamment l’échantillonnage des sols, la chimie des tissus, l’hydrologie, la qualité des eaux de surface, les études atmosphériques, la cartographie des écosystèmes terrestres, les études sur les orignaux et plus encore.

Cliquez ici pour visiter la journée portes ouvertes virtuelle.

Un lien est fourni sur la page de la journée portes ouvertes virtuelle pour permettre aux visiteurs de réserver un moment où un ou une spécialiste de la SGDN pourra agir comme guide de la journée portes ouvertes et répondre aux questions qu’ils pourraient avoir.


À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des gardiens du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.
la SGDN

La SGDN est une organisation à but non lucratif créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire (LDCN).