La SGDN travaille à intégrer des mesures visant à protéger le public et les travailleurs contre les rayonnements et les autres risques à toutes ses phases de gestion du combustible nucléaire irradié. Cela comprend le transport sûr du combustible irradié depuis les installations où il est actuellement entreposé, son inspection et remballage dans les installations de surface et son stockage à long terme dans le dépôt géologique en profondeur.

Nous devrons démontrer aux autorités de réglementation que toutes les exigences ont été satisfaites avant de pouvoir entreprendre toute phase du projet. 

Sécurité sur le site du dépôt géologique en profondeur

Nous travaillons à optimiser la conception du dépôt afin de réduire au minimum les risques d’exposition aux matières radioactives ainsi que les risques d’accident. Les mesures envisagées seront éprouvées en partie par le biais d’évaluations de sûreté, qui examineront le comportement du dépôt projeté suivant une série de scénarios probables et improbables.

Pendant la mise en place des grappes de combustible irradié dans le dépôt, les travailleurs et le public seront protégés par une conception robuste. Cela pourrait inclure par exemple l'utilisation d'un blindage épais, la surveillance des systèmes de ventilation et la réduction au minimum de la mesure dans laquelle les grappes seront soulevées.

Une fois le combustible irradié placé dans le dépôt, la sécurité à long terme du public et des travailleurs sera assurée par le système à barrières multiples du dépôt. 

Sécurité pendant le transport

Bien que nous n’en sommes qu’aux premiers stades de la planification du transport, nous avons réalisé des évaluations des risques radiologiques qu’encourront le public et les travailleurs pendant les activités de transport par camion et par train. Ces évaluations ont démontré que l’exposition radiologique potentielle du public et des travailleurs pendant le transport serait nettement inférieure à la limite réglementaire fixée par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) et à la dose de rayonnements provenant de sources naturelles.

Doses de rayonnements reçues par le public pendant le transport

La dose annuelle pour une personne serait considérablement inférieure à la limite de dose réglementaire pour le public