Le transport du combustible nucléaire irradié

Le plan canadien de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié comprend le transport de ce combustible des installations provisoires actuelles d’entreposage vers un dépôt géologique en profondeur, lequel comprendra une série de barrières artificielles et naturelles, qui sera établi sur un nouveau site centralisé.
Camion de transport

Le plan canadien

La planification du transport

La SGDN travaille à l’élaboration d’un cadre socialement acceptable de planification du transport en vertu duquel les futures décisions de planification seraient éclairées par l’avis du public.

Aperçu

L’emplacement du nouveau site n’a pas encore été déterminé. Cependant, la SGDN travaille à l’élaboration d’un cadre socialement acceptable de planification du transport en vertu duquel les futures décisions de planification seraient éclairées par l’avis du public.

La sûreté est au coeur du plan canadien et est intégrée à chaque aspect du système de transport afin que soit garantie la protection des gens et de l’environnement. Le programme de transport de la SGDN comprend également des aspects techniques liés aux exigences réglementaires, ainsi que des activités de concertation qui ont pour but de pour répondre aux priorités, aux questions et aux préoccupations du public.

Documents :

Documents connexes

Plan de transport préliminaire

Plan de transport préliminaire

La plus haute des priorités de la SGDN au regard de notre planification du transport est la sûreté. La sûreté est au coeur de tout ce que nous faisons, car notre objectif primordial est la protection des gens et de l’environnement.
Façonnons l’avenir ensemble Cadre de planification du transport du combustible nucléaire irradié

Façonnons l’avenir ensemble : Cadre de planification du transport du combustible nucléaire irradié

Un cadre émergent pour la planification du transport et une approche de mise en oeuvre provisoire.

La sûreté est au coeur du plan canadien et est intégrée à chaque aspect du système de transport afin que soit garantie la protection des gens et de l’environnement.

Planification du transport

La planification du transport du combustible nucléaire irradié des installations de stockage provisoire jusqu’à un dépôt géologique en profondeur est un élément clé du plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

Dans le cadre de ce processus, nous travaillons en concertation avec les Canadiens, les peuples autochtones et les organisations qui partagent les mêmes intérêts concernant le futur transport pour connaître leur avis.

La SGDN travaille à l’élaboration d’un cadre socialement acceptable de planification du transport en vertu duquel les futures décisions de planification seraient éclairées par l’avis du public.

Le transport

Webinaire : Planification du transport basée sur la collaboration (en anglais)

Présenté en ligne le 10 mai 2022. Invitation au public à dialoguer sur le plan canadien pour le transport sûr du combustible nucléaire irradié.

Cadre de planification du transport

La SGDN a discuté avec des milliers de Canadiens, d’Autochtones et d’organisations pour comprendre leurs points de vue, leurs suggestions, leurs questions et leurs préoccupations concernant le transport du combustible nucléaire irradié canadien. Un cadre socialement acceptable pour la planification future est en train de se dégager de ce dialogue.

En 2020, la SGDN a publié Façonnons l’avenir ensemble : Invitation à examiner un projet de cadre de planification du transport du combustible nucléaire irradié. Ce projet de cadre décrit ce que nous avons compris des commentaires fournis par le public sur la façon dont nous devrions mettre en oeuvre cette portion du plan canadien et comprend des objectifs de planification, les questions qui devront être traitées et les facteurs que la SGDN devra prendre en considération.

En 2021, la SGDN a publié le document Ce qu’on nous a dit sur le projet de cadre de planification du transport, qui résume les résultats du processus de concertation sur le projet de cadre de planification du transport.

Les commentaires du public reçus ont été intégrés à deux documents de planification qui tiennent compte du large éventail de priorités, de questions et de préoccupations exprimées à ce jour par les Canadiens et les Autochtones au sujet du transport du combustible nucléaire irradié.

Façonnons l’avenir ensemble : Cadre de planification du transport du combustible nucléaire irradié énonce les objectifs, les priorités et les considérations qui guideront la planification du transport du combustible nucléaire irradié. Ce texte a été éclairé par les commentaires fournis par le public sur une version initiale publiée en août 2020.

Le Plan de transport préliminaire, lui, donne un aperçu des approches techniques, des exigences réglementaires et des hypothèses de planification sur lesquelles la SGDN s’appuiera pour assurer le transport sûr et sécuritaire qui protégera les gens et l’environnement.

L’approche de la SGDN en matière de transport fera l’objet d’un examen continu et de rapports publics. Tous les trois ans, la SGDN examinera et révisera le cadre de planification du transport en intégrant des modifications fondées sur des facteurs tels que l’évolution des meilleures pratiques, la disponibilité de nouvelles technologies ainsi que l’adaptation et l’amélioration continues.

Foire aux questions connexes

Voir toutes les FAQ
Peut-on transporter le combustible nucléaire irradié en toute sûreté?
Le transport des substances radioactives est une pratique bien établie. Au cours des 50 dernières années, plus de 20 000 expéditions de combustible nucléaire irradié ont été effectuées dans le monde, par camion, par train et par bateau. Le Canada a démontré et continue de démontrer sa capacité à transporter de manière sûre du combustible irradié, ayant effectué des centaines d’expéditions depuis les années 60.
Comment le combustible nucléaire irradié est-il transporté?

Dans le monde, on transporte le combustible nucléaire irradié de manière sûre depuis 50 ans par camion, par train et par bateau. Au Canada, nous explorons les options routières et/ou ferroviaires pour le transport du combustible nucléaire irradié jusqu’au dépôt géologique en profondeur.

Combien de temps faudra-t-il pour transporter tout le combustible nucléaire irradié canadien jusqu’au site définitif?

Compte tenu de la quantité totale de combustible nucléaire irradié qui devrait être produite d’après les projections actuelles, le transport devrait prendre une quarantaine d’années, se terminant donc dans les années 2080.

Comment le transport du combustible nucléaire irradié est-il réglementé?
Le transport du combustible nucléaire irradié est réglementé par la Commission canadienne de sûreté nucléaire et par Transports Canada.

Les expéditions de combustible nucléaire irradié respecteront les garanties exigées par l’Agence internationale de l’énergie atomique en matière de sécurité.

Les opérations de transport répondront aux exigences fédérales, provinciales et locales en matière de sûreté et feront l’objet d’inspections de conformité.

Nous devrons démontrer aux autorités de réglementation la sûreté et la sécurité d’un système de transport avant que les expéditions de combustible irradié puissent commencer.
À quel point le colis utilisé pour transporter le combustible nucléaire irradié est-il résistant?

Les colis de transport de combustible nucléaire irradié sont conçus et éprouvés de façon à protéger le public pendant les opérations normales de transport ainsi que dans l’éventualité d’un accident. Avant de pouvoir être utilisé au Canada, tout colis de transport doit être certifié par la Commission canadienne de sûreté nucléaire pour répondre aux exigences réglementaires, qui incluent les normes internationales de sûreté, et doit résister à une collision violente, à un incendie et à une immersion.

 

Chaque épreuve est conçue pour démontrer que le colis est capable de résister à des conditions d’accident sans laisser disperser son contenu. Afin de mesurer les effets cumulatifs sur la conception du colis de transport, les deux premières épreuves sont menées dans l’ordre qui entraînera le plus de dégâts au colis, suivies par l’épreuve thermique. L’épreuve d’immersion est réalisée séparément et est conçue pour évaluer l’intégrité du colis sous pression. L’ordre et la nature des épreuves sont réputés correspondre à des scénarios d’accident de transport envisageables.


Nous évaluons le transport du combustible nucléaire irradié utilisant deux conceptions de colis :

Colis de transport du combustible irradié (CTCI)


Emballage de transport du conteneur de stockage à sec (ETCSS)

Transporte-t-on du combustible nucléaire irradié actuellement au Canada ou dans d’autres pays?
Le Canada a démontré et continue de démontrer sa capacité de transporter le combustible nucléaire irradié, ayant effectué des centaines d’expéditions depuis les années 60. On effectue actuellement au pays trois à cinq expéditions de combustible nucléaire irradié par camion chaque année. Le transport des substances radioactives est une pratique bien établie. Depuis 50 ans, plus de 20 000 expéditions de combustible nucléaire irradié ont été effectuées dans le monde par camion, par train ou par bateau.

Au Canada ou ailleurs dans le monde, aucune blessure grave, aucun problème de santé, aucun décès, ni aucune incidence environnementale se rapportant à la nature radioactive des substances transportées n’ont résulté du transport de combustible nucléaire irradié.

Nouvelles connexes

Continuer la lecture

Un camion

Le transport du combustible nucléaire irradié

Réglementation et surveillance du transport
Un camion

Le transport du combustible nucléaire irradié

Transport sûr