À la SGDN, nous nous apprêtons à reprendre nos travaux de forage dans les collectivités hôtes potentielles

South Bruce borehole drilling location

Martin Sykes, géoscientifique principal à la SGDN, indique l’endroit où sera foré le premier trou de sonde de la SGDN à South Bruce, en Ont.

Les activités de forage, de carottage et d’analyse reprennent dans les régions d’Ignace et de South Bruce, toutes deux en Ontario. Les activités de forage font partie des études scientifiques que la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) effectue pour évaluer la géologie des deux régions où un dépôt géologique en profondeur pourrait être construit pour le combustible nucléaire irradié canadien.

Les forages et les analyses connexes font partie des travaux plus vastes d’évaluation des sites menés par la SGDN pour mieux approfondir nos connaissances et déterminer si les sites examinés peuvent répondre aux exigences réglementaires rigoureuses. La sûreté et la sécurité sont à la base de tout ce que fait la SGDN, et notre travail est guidé par la responsabilité de protéger les gens et l’environnement pour des générations à venir.

Il s’agit du premier forage effectué par la SGDN sur le site potentiel de dépôt de South Bruce. Dans la région d’Ignace, nous avons repris les travaux que nous avions amorcés avant la pandémie. Nous avions entrepris notre quatrième forage exploratoire dans la région et nous travaillons actuellement à l’aménagement d’un site en vue de commencer le forage d’un cinquième trou de sonde.

« Le forage de trous de sonde est l’un des principaux moyens que nous avons de recueillir des informations sur la géologie et le milieu souterrain, a déclaré Sarah Hirschorn, directrice des géosciences à la SGDN. Il nous permet d’en savoir plus sur la roche et l’eau en profondeur sur nos sites potentiels de dépôt. »

Dans le cadre du processus de sélection d’un site de la SGDN, nous devons nous assurer que le combustible nucléaire irradié pourra être confiné en toute sûreté dans la roche, sous la surface, afin de protéger l’eau, les gens et l’environnement. Nous sommes résolus à travailler avec les collectivités, y compris les collectivités municipales, des Premières Nations et métisses, afin que le projet ne soit réalisé qu’en toute sûreté et dans une région où les hôtes sont informés et consentants.

Une fois le forage et les analyses terminés, la SGDN fera part de nos progrès et constatations aux membres de la collectivité. Les activités de terrain liées aux programmes de forage et d’analyse que nous menons à Ignace et à South Bruce pourraient prendre jusqu’à neuf mois de travail pour chaque trou de sonde.

À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif qui a été chargée d’assurer le stockage sûr pour le long terme, et d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir, du combustible nucléaire irradié canadien.

Nous travaillons actuellement à mettre en oeuvre le plan canadien de confinement et d’isolement sûrs du combustible nucléaire irradié dans un dépôt géologique en profondeur. Ce plan est basé sur les commentaires reçus du public au fil des années, sur le savoir autochtone, sur le consensus scientifique international et sur les meilleures pratiques en vigueur dans le monde.

Le plan canadien n’avancera que dans une région avec des hôtes informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble pour sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2023 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région d’Ignace et South Bruce, toutes deux en Ontario.

Avec transparence et de manière responsable, la SGDN travaille étroitement avec des collectivités, tous les ordres de gouvernement, les autorités réglementaires nationales et internationales, les peuples autochtones, l’industrie, le milieu universitaire et les organisations de la société civile.