Les résultats des sondages auprès des collectivités révèlent un niveau élevé de sensibilisation du public sur le projet de gestion du combustible nucléaire irradié

Fuel bundle

Les sondages visaient à comprendre comment les gens accèdent aux informations sur le plan canadien et à connaître leurs préférences en matière de communications pour l’avenir.

 

Les résultats des sondages indépendants commandés par la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN), et le canton d’Ignace et la municipalité de South Bruce montrent que les collectivités sondées sont très sensibilisées à la SGDN et à nos travaux. Les sondages visaient à comprendre comment les gens accèdent aux informations sur le plan canadien et à connaître leurs préférences en matière de communications pour l’avenir.

 

« Nous sommes heureux de recevoir des indications de la part des membres de la collectivité sur les questions qu’ils aimeraient voir aborder et sur la façon dont ils aimeraient recevoir des informations, alors que nous continuons d’explorer ensemble le projet, souligne Charlene Easton, responsable de la concertation locale et publique à la SGDN. Nous remercions les collectivités d’avoir participé aux sondages et nous utiliserons ces réponses pour mieux planifier dorénavant nos communications et nos activités de concertation. »

 

La plupart des résidents d’Ignace et de South Bruce connaissent la SGDN et savent que leur collectivité participe au processus de sélection d’un site pour le dépôt géologique en profondeur qui est destiné à la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié canadien.

 

Voici d’autres principaux constats des sondages :

  • Connaissance de la SGDN : 96 à 98 pour cent des répondants avaient entendu parler de la SGDN avant de recevoir leur questionnaire.
  • Connaissance de la participation de la collectivité : 88 à 92 pour cent des répondants étaient très ou assez au courant de la participation de leur collectivité au processus de sélection d’un site.
  • Connaissance de l’exigence de l’expression d’un consentement : 84 à 87 pour cent des répondants savaient que le projet ne sera mis en oeuvre qu’avec la participation d’hôtes informés et consentants.
  • Intérêt pour les études : les deux collectivités hôtes potentielles ont déclaré être surtout intéressées par les études environnementales.
  • Méthode préférée de communication sur le projet : les répondants aux sondages ont dit préférer recevoir des informations sur le projet par le biais de brochures, de bulletins d’information, de réunions et de sites Web reconnus (comme ceux du canton ou de la SGDN).

 

Ces résultats sont tirés de deux sondages commandés par la SGDN en collaboration avec les deux collectivités. Les sondages ont été réalisés par CCI Research entre janvier et avril 2021. Les participants pouvaient remplir un formulaire envoyé par la poste ou répondre au sondage en ligne. Les sondages ont été envoyés par la poste à 850 ménages d’Ignace et à 2099 ménages de South Bruce.

 

Consultez les résultats complets des sondages :

À propos de la SGDN

 

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif qui a été chargée d’assurer le stockage sûr pour le long terme, et d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir, du combustible nucléaire irradié canadien.

 

Nous travaillons actuellement à mettre en oeuvre le plan canadien de confinement et d’isolement sûrs du combustible nucléaire irradié dans un dépôt géologique en profondeur. Ce plan est basé sur les commentaires reçus du public au fil des années, sur le savoir autochtone, sur le consensus scientifique international et sur les meilleures pratiques en vigueur dans le monde.

 

Le plan canadien n’avancera que dans une région avec des hôtes informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble pour sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2023 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région d’Ignace et South Bruce, toutes deux en Ontario.

 

Avec transparence et de manière responsable, la SGDN travaille étroitement avec des collectivités, tous les ordres de gouvernement, les autorités réglementaires nationales et internationales, les peuples autochtones, l’industrie, le milieu universitaire et les organisations de la société civile.