Les activités de la Phase 1 sont centrées sur des études de bureau réalisées avec les renseignements disponibles. Les principales activités menées au cours de cette phase comprennent les activités suivantes, dont plusieurs sont réalisées en parallèle :

1. La SGDN et les autorités responsables de la collectivité s’entendent sur la façon dont les travaux seront réalisész

Les évaluations préliminaires exigent que la SGDN et la collectivité travaillent en étroit partenariat à favoriser l’apprentissage et la réflexion sur le projet et à veiller à ce que les questions soulevées soient traitées adéquatement. Avec le maire et le Conseil, ou le chef et le Conseil, nous convenons de la façon dont la première phase de travaux se déroulera. Il faut notamment déterminer :

  • Les activités qui seront menées
  • La façon dont la SGDN et la collectivité travailleront ensemble à faire participer les citoyens, les collectivités environnantes et les peuples autochtones
  • Le soutien (aide financière et ressources) qui sera fourni à la collectivité pour sa collaboration, à titre de partenaire, aux travaux

2. Des études scientifiques et techniques sont réalisées pour explorer plus avant l’aptitude potentielle de la géologie de la région.

L’évaluation de présélection réalisée au cours de l’Étape 2 a permis d’identifier de larges secteurs au sein de chaque collectivité qui se prêteraient potentiellement à l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur. Au cours de l’Étape 3 : Phase 1, notre personnel, soutenu par des sous-traitants, mène un examen technique et scientifique détaillé des renseignements disponibles pour affiner plus avant les constats de cette évaluation de présélection. En appliquant des facteurs d’évaluation additionnels, des secteurs potentiels plus circonscrits sont identifiés.

Ce travail comprend un examen et une interprétation détaillés des caractéristiques géoscientifiques des secteurs candidats, complétés par des études plus particulières, telles que l’examen détaillé des renseignements géologiques disponibles, l’interprétation des levés géophysiques aéroportés disponibles et la réalisation d’études des linéaments (failles et fractures).

Les études menées au cours de cette phase des travaux portent aussi sur les caractéristiques et les contraintes géoscientifiques importantes qui peuvent être utilisées pour circonscrire plus précisément les secteurs identifiés. Par exemple, ces contraintes peuvent inclure la présence d’aires protégées, la configuration géologique, l’existence de ressources naturelles, etc.

Outre les études scientifiques et techniques utilisées pour explorer plus avant l’aptitude de la géologie de la région, des études préliminaires sont menées pour examiner certains aspects liés à l’ingénierie, au transport, à l’environnement et à la sûreté.

3. Les incidences potentielles du projet sur le bien-être à long terme de la collectivité sont explorées plus avant par le biais d’études de bureau et d’échanges avec les résidents de la collectivité.

Notre personnel, soutenu par des sous-traitants spécialisés dans le domaine, travaille avec le comité de liaison communautaire et d’autres membres de la collectivité à réunir des informations sur les conditions environnementales, sociales, économiques et culturelles de la collectivité, ainsi que sur ses objectifs, ses questions et ses préoccupations. Ces informations contribuent à établir un point de départ à une discussion avec la collectivité, laquelle vise à explorer les incidences potentielles du projet sur la collectivité ainsi que les occasions qui permettraient à la collectivité d’atteindre ses objectifs via la mise en oeuvre du projet. Ces informations contribuent aussi à une identification initiale des plans qui pourraient devoir être établis pour faire en sorte que la mise en oeuvre du projet favorise le bien-être de la collectivité.

4. Les activités d'engagement dans la collectivité font participer les membres de la collectivité aux évaluations et à en apprendre davantage sur le projet. Les activités d’apprentissage se poursuivent et s’étendent géographiquement.

Nous travaillons avec les comités de liaison communautaires et les spécialistes de divers domaines à soutenir les activités d’apprentissage dans la collectivité. Celles-ci comprennent les réunions des comités de liaison communautaires, des discussions avec des groupes de prestation de services, des événements portes ouvertes, la participation à des événements communautaires et la tenue d’un bureau En savoir plus au sein de la collectivité.

5. La SGDN et la collectivité dressent un bilan des travaux menés et des constats établis sur l’aptitude potentielle de la collectivité.

Les informations recueillies au fil des activités décrites ci-dessus sont résumées pour chaque collectivité pour faciliter l’établissement d’un bilan. Les collectivités peu susceptibles de se prêter à la mise en oeuvre du projet peuvent être exclues à ce stade du processus.

Régions à l’étude

Le processus de sélection d’un site prévoit que l’initiative d’amorcer le processus et de parcourir les différentes étapes doit venir des collectivités intéressées à en apprendre davantage sur le projet.
Savoir plus

Régions qui ne sont plus à l'étude

Les régions suivantes participaient au processus de sélection d’un site. Elles ne font plus l’objet d’études.
Savoir plus