Étape 3 : Phase 2 - Études sur le terrain et activités d’engagement

En 2014, la SGDN a commencé à travailler avec les collectivités de cette région à la planification des études sur le terrain et des activités d’engagement qui seraient menées dans le cadre de l’Évaluation préliminaire (Étape 3 : Phase 2). Par le biais de travaux sur le terrain, d’études plus détaillées et d’activités élargies d'engagement, les évaluations de la Phase 2 visent à approfondir le travail réalisé à la Phase 1.

Les travaux de cette phase commencent par des études initiales, telles que la prise de levés géophysiques et environnementaux, qui ont pour but d’évaluer plus avant l’aptitude potentielle. Les études servant à évaluer plus avant la probabilité que le projet puisse favoriser le bien-être de la région se poursuivent.

D’après les constats des études initiales, nous pourrions mettre un terme aux études dans les secteurs qui sont moins susceptibles de satisfaire aux exigences techniques et se rapportant au bien-être de la collectivité.

Nous continuerons alors de travailler avec les collectivités des secteurs qui n’ont pas été éliminés du processus en vue de planifier des études de terrain plus intensives.

Nous publierons ici les détails sur les études à mesure qu’elles seront achevées.

Planification des travaux initiaux de forage et d’analyse de trous de sonde

Les études géoscientifiques initiales à Ignace ont pour but de déterminer si la région compte des formations rocheuses susceptibles de satisfaire à nos exigences de sûreté pour l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur destiné à la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié canadien.

Les études géoscientifiques réalisées jusqu’à maintenant étaient des études de bureau, des levés géophysiques aéroportés, l’observation des particularités géologiques générales et la cartographie géologique détaillée. La prochaine activité d’évaluation de sites dans la région consiste à forer un petit nombre de trous de sonde initiaux à des endroits potentiellement propices à l’établissement d’un dépôt afin de mieux comprendre la géologie locale. Selon les constats, il pourrait devenir nécessaire de procéder à d’autres forages et analyses.

La sélection des sites pour les trous de sonde initiaux donnera l’occasion à la SGDN, à la collectivité intéressée et aux collectivités des Premières nations et métisses de la région de travailler ensemble pour réfléchir à l’endroit qui pourrait convenir le mieux au projet.

Ultimement, le site de prédilection devra satisfaire aux exigences techniques rigoureuses axées sur la sûreté. La mise en oeuvre du projet doit aussi favoriser le bien-être de la région tel que défini par ses résidents et être soutenue par de solides partenariats. Ce projet n’ira de l’avant qu’avec la participation de la collectivité intéressée, des collectivités des Premières nations et métisses de la région et des collectivités voisines.

Retombées économiques du projet : Emplois

Pour mieux comprendre les effets économiques que pourrait avoir le projet dans les secteurs hôtes potentiels, nous avons mis au point des modèles qui fournissent des estimations initiales. En travaillant ensemble à la mise en oeuvre du projet, nous pouvons optimiser et orienter les retombées économiques afin de répondre aux exigences et aux besoins de la collectivité.

Nous nous sommes engagées à mettre en oeuvre le projet de façon à favoriser le bien-être tel que défini par les habitants de la région. Nous continuons d’apprendre auprès des collectivités au sujet de plusieurs dimensions du bien-être qui sont importantes pour les résidents d’un secteur. L’économie ne constitue qu’un seul de ces aspects.

Si le projet se réalise dans le secteur, plusieurs emplois devraient être créés au sein et autour d’Ignace, notamment à Dryden, Thunder Bay et dans la Nation ojibwée de Wabigoon Lake. Comme il s’agit d’un projet de longue haleine, de nombreuses occasions se présenteront aux habitants de la région. De nouvelles familles devraient venir s’établir et contribuer aux collectivités de la région.

Le projet créera de l’emploi qui comprend :

  • Emplois directs : Emplois créés sur le site du dépôt ou à proximité, dont des emplois spécialisés et semi-spécialisés pendant la construction et l’exploitation

  • Emplois indirects : Emplois créés par les fournisseurs et les entrepreneurs travaillant au projet, notamment dans la restauration, l’hébergement, le transport et la fourniture d’équipements

  • Emplois induits : Emplois créés dans la vente de détail et les services professionnels grâce aux dépenses des gens bénéficiant d’emplois directs et indirects

Visualisation des données d

Études initiales sur le terrain

Les études initiales sur le terrain menées jusqu’à présent dans la région d’Ignace comprennent des levés géophysiques aéroportés et l’observation des particularités géologiques générales.

Les levés aéroportés sont effectués afin de recueillir des informations géologiques supplémentaires sur les secteurs envisagés pour l’établissement du dépôt. Ils nous aident à connaître plus en détail la géologie du substratum en surface et à grande profondeur.

En observant visuellement les particularités géologiques générales, cela nous aide à mieux comprendre la roche. Nous utilisons également les observations pour avancer les études plus détaillées dans l’avenir.