Étape 3 : Phase 2 - Études sur le terrain et activités d’engagement

En 2014, la SGDN a commencé à travailler avec les collectivités de cette région à la planification des études sur le terrain et des activités d’engagement qui seraient menées dans le cadre de l’Évaluation préliminaire (Étape 3 : Phase 2). Par le biais de travaux sur le terrain, d’études plus détaillées et d’activités élargies d'engagement, les évaluations de la Phase 2 visent à approfondir le travail réalisé à la Phase 1.

Les travaux de cette phase commencent par des études initiales, telles que la prise de levés géophysiques et environnementaux, qui ont pour but d’évaluer plus avant l’aptitude potentielle. Les études servant à évaluer plus avant la probabilité que le projet puisse favoriser le bien-être de la région se poursuivent.

D’après les constats des études initiales, nous pourrions mettre un terme aux études dans les secteurs qui sont moins susceptibles de satisfaire aux exigences techniques et se rapportant au bien-être de la collectivité.

Nous continuerons alors de travailler avec les collectivités des secteurs qui n’ont pas été éliminés du processus en vue de planifier des études de terrain plus intensives.

Nous publierons ici les détails sur les études à mesure qu’elles seront achevées.

Groupe de travail sur le partenariat

Le Groupe de travail sur le partenariat est constitué de représentants des municipalités et de la SGDN et a pour mandat d’élaborer des concepts et des plans pour l’établissement d’un possible partenariat. Il s’agit de l’étape suivant celle de l’élaboration de la Feuille de route vers un partenariat entre Ignace et la SGDN, au cours de laquelle Ignace ont travaillé avec leurs résidents à l’établissement d’un ensemble de valeurs et de principes devant guider les travaux à venir avec la SGDN.

Le groupe de travail doit faire état du résultat de ses travaux aux conseils municipaux d’Ignace et renseigne les comités de liaison communautaire de ces collectivités sur les développements survenus.

Le groupe doit traiter, entre autres des sujets suivants :

  • les exigences et les capacités requises pour la planification et la préparation du projet

  • les besoins associés au fait d’informer, d’apprendre et de répondre aux intérêts de la collectivité et de la région

  • l’objectif de mieux comprendre les besoins, la flexibilité, les possibilités et les contraintes associés au projet

  • la croissance économique et les retombées économiques potentielles dans la collectivité et la région

  • l’objectif de stimuler et d’évaluer le consentement au projet
  • l’objectif de renforcer et d’élargir la confiance à l’égard de la sûreté du projet

Sondages menés auprès de la collectivité en 2019

En septembre 2019, la SGDN a lancé des sondages à Ignace pour mieux comprendre et améliorer la façon dont nous communiquons et échangeons avec le public. Les sondages ont été réalisés par une société indépendante de recherche canadienne au nom de la SGDN et ont été conçus pour déterminer comment les collectivités souhaiteraient recevoir des renseignements au cours du processus de sélection d'un site.

Mise à jour de l’évaluation de 2019

En 2019, nous avons annoncé que la collectivité d’Ignace était une des deux poursuivant dans le processus de sélection d’un site. Cette décision est survenue après plusieurs années d’études de plus en plus détaillées et d’activités de concertation.

Forage et analyse d’échantillons rocheux

Les études géoscientifiques initiales auront pour but de déterminer si des unités rocheuses dans le secteur sont susceptibles de satisfaire à nos exigences de sûreté pour l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur destiné à la gestion à long terme du combustible nucléaire irradié canadien.

Les études géoscientifiques réalisées jusqu’à maintenant comprennent des études de bureau, des levés géophysiques aéroportés, l’observation des particularités géologiques générales, des travaux de cartographie géologique détaillée et les premiers forages de trous de sonde sur un site potentiel de dépôt. En discutant avec les gens de la région au sujet d’un certain nombre de secteurs géologiquement propices, la SGDN a délimité un secteur général pour des forages initiaux. Il est situé dans une formation rocheuse appelée le batholite de Revell.

Selon les constatations que nous ferons, il pourrait devenir nécessaire de procéder à d’autres forages et analyses à un ou plusieurs endroits.

La sélection des sites pour ces trous de sonde donnera l’occasion à la SGDN, à la collectivité intéressée et aux collectivités des Premières Nations et métisses de la région de travailler ensemble et de réfléchir à l’endroit qui pourrait convenir le mieux au projet. Lorsque les sites de forage auront été déterminés, la SGDN devra présenter une demande d’autorisation au gouvernement provincial. Préparer une demande d’autorisation est une des nombreuses activités qui aideront la SGDN à mieux comprendre les points de vue des gens de la région sur le projet. La concertation et le dialogue se poursuivent.

Ultimement, le site de prédilection devra satisfaire aux exigences techniques rigoureuses de sûreté. La mise en oeuvre du projet doit aussi favoriser le bien-être du secteur, tel qu’il a été défini par ses résidents, et être appuyée par de solides partenariats. Ce projet n’ira de l’avant qu'avec la participation de la collectivité intéressée, des collectivités des Premières Nations et métisses de la région et des autres collectivités environnantes.

Explorer la possibilité de créer des partenariats

La SGDN et plusieurs collectivités amorcent des discussions plus détaillées sur les moyens qui peuvent être pris pour favoriser l’apprentissage et créer les partenariats qui seraient nécessaires pour soutenir la mise en oeuvre du plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

 

La SGDN a établi une feuille de route en plusieurs étapes pour guider ces discussions en matière de partenariats. Cette feuille de route vise à explorer la possibilité de faire progresser le projet en partenariat avec les gens de la région et à mettre en place le cadre requis pour réaliser le projet dans le cas où un site de prédilection était choisi dans la région.

 

Feuille de route vers des partenariats (2017 à 2022)

   La collectivité d’Ignace a identifié les valeurs et les principes qui guideront ses futures discussions avec la SGDN visant à explorer la possibilité de créer un partenariat et à étudier de manière plus détaillée la possibilité d’accueillir le projet. Ces valeurs et principes ainsi que les activités d’engagement qui ont conduit à leur élaboration sont décrits dans le rapport sommaire (Principes directeurs pour explorer la possibilité de créer un partenariat – Mise à jour sur les conversations menées avec la collectivité) qui suit.

Retombées économiques du projet : Emplois

Pour mieux comprendre les effets économiques que pourrait avoir le projet dans les secteurs hôtes potentiels, nous avons mis au point des modèles qui fournissent des estimations initiales. En travaillant ensemble à la mise en oeuvre du projet, nous pouvons optimiser et orienter les retombées économiques afin de répondre aux exigences et aux besoins de la collectivité.

Nous nous sommes engagées à mettre en oeuvre le projet de façon à favoriser le bien-être tel que défini par les habitants de la région. Nous continuons d’apprendre auprès des collectivités au sujet de plusieurs dimensions du bien-être qui sont importantes pour les résidents d’un secteur. L’économie ne constitue qu’un seul de ces aspects.

Si le projet se réalise dans le secteur, plusieurs emplois devraient être créés au sein et autour d’Ignace, notamment à Dryden, Thunder Bay et dans la Nation ojibwée de Wabigoon Lake. Comme il s’agit d’un projet de longue haleine, de nombreuses occasions se présenteront aux habitants de la région. De nouvelles familles devraient venir s’établir et contribuer aux collectivités de la région.

Le projet créera de l’emploi qui comprend :

  • Emplois directs : Emplois créés sur le site du dépôt ou à proximité, dont des emplois spécialisés et semi-spécialisés pendant la construction et l’exploitation

  • Emplois indirects : Emplois créés par les fournisseurs et les entrepreneurs travaillant au projet, notamment dans la restauration, l’hébergement, le transport et la fourniture d’équipements

  • Emplois induits : Emplois créés dans la vente de détail et les services professionnels grâce aux dépenses des gens bénéficiant d’emplois directs et indirects

Visualisation des données d

Études initiales sur le terrain

Les études initiales réalisées dans le cadre de la Phase 2 des Évaluations préliminaires s’appuient sur des études antérieures et visent à mieux comprendre les caractéristiques rocheuses des sites potentiels de dépôt, la probabilité qu’une collectivité accepte d’accueillir le dépôt et, plus avant, la probabilité qu’un partenariat puisse être créé pour soutenir la mise en oeuvre du projet dans la région.

Des levés aéroportés ont été réalisés pour recueillir des informations géologiques supplémentaires sur les secteurs envisagés pour l’établissement du dépôt. Ils aideront la SGDN à connaître plus en détail la géologie en surface et à grande profondeur du substratum rocheux.

L’observation visuelle des particularités géologiques générales aide à acquérir des connaissances sur les roches. Ces observations serviront aussi à éclairer les études plus détaillées que nous réaliserons dans le futur.