Lorsque la SGDN s’est vu confier son mandat en 2002, le Canada et plusieurs autres pays étaient confrontés à un défi national important : trouver une façon de gérer à long terme de manière sûre le combustible nucléaire irradié.

Au cours d’une étude qui aura duré trois ans, le public a défini un nombre d'objectifs clés qu’il considérait essentiels pour le projet. Ces objectifs incluent la santé et la sécurité du public, la protection des travailleurs et la protection de l’environnement.

À mesure que le processus de sélection d’un site avance, la santé et la sécurité demeurent les sujets qui génèrent le plus de discussions. Les gens veulent avoir l’assurance que nos procédures de transport, de construction et d’exploitation garantiront la sécurité du public et des travailleurs et protégeront l’environnement.

La sûreté tout au long du cycle nucléaire

Lorsque le combustible nucléaire irradié est retiré d’un réacteur, il est hautement radioactif. Bien que la radioactivité diminue au fil du temps, le combustible irradié continuera de présenter un risque pour la santé pendant plusieurs centaines de milliers d’années. Ce risque doit être géré de manière responsable.

Le Canada s’est doté d’un cadre rigoureux de surveillance réglementaire qui régit la manutention du combustible nucléaire irradié. Le combustible nucléaire irradié est en tout temps géré avec soin et blindé afin que personne ne soit jamais exposé à une grappe non blindée. Au Canada, le combustible nucléaire irradié est géré de manière sûre depuis plusieurs décennies dans diverses installations nucléaires.

Selon le plan canadien, le combustible nucléaire irradié sera acheminé depuis les installations actuelles d’entreposage jusqu’à un nouveau site centralisé. Au cours du transit, un robuste colis de transport sera utilisé pour confiner et isoler le combustible irradié. Il sera par la suite confiné et isolé de manière sûre au sein d’un dépôt géologique en profondeur doté de multiples barrières naturelles et ouvragées. 

La sûreté et le programme technique de la SGDN

Le programme technique de la SGDN soutient la mise en oeuvre sûre du projet. L’optimisation de la conception du dépôt et la mise au point d’un système de transport sûr et sécuritaire constituent ses principales activités. Le programme collabore avec des experts et des organisations du Canada et de l’étranger pour faire en sorte qu’il bénéficie des connaissances et innovations les plus récentes en matière de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié.

Tirer parti du savoir traditionnel autochtone

Les peuples autochtones ont développé un rapport privilégié avec la nature et certaines responsabilités uniques d’intendance découlent de ce rapport. La SGDN entend travailler avec les collectivités des Premières nations et métisses des secteurs d’établissement potentiels à appliquer le savoir traditionnel autochtone  aux aspects du processus de sélection d’un site se rapportant autant à la sûreté technique qu’au bien-être de la collectivité.