La SGDN continue de progresser dans ses démarches auprès des propriétaires de terres de South Bruce

Une carte montrant l’emplacement du site envisagé pour un dépôt géologique en profondeur à South Bruce.

La SGDN partage une carte montrant l’emplacement du site envisagé pour un dépôt géologique en profondeur à South Bruce.

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) a signé d’autres accords avec des propriétaires de terres de South Bruce.

Aujourd’hui, la SGDN a fourni une carte du site envisagé pour un dépôt géologique en profondeur à South Bruce, a décrit les prochaines étapes visant à confirmer la sûreté du site, et s'est engagée à protéger la valeur des propriétés de la région si cette dernière devait être choisie pour accueillir un dépôt. South Bruce est l’une des deux collectivités hôtes potentielles qui participent au processus de sélection d'un site pour un dépôt géologique en profondeur pour le combustible nucléaire irradié du Canada; le processus d’évaluation se poursuit aussi dans la région autour d’Ignace, en Ontario.

Plus tôt cette année, la SGDN a annoncé qu’elle avait signé des accords avec des propriétaires de South Bruce concernant une superficie de terres de 1 300 acres. Depuis, la SGDN a acquis la permission d’utiliser une superficie de plus de 1 500 acres au nord de Teeswater, en Ontario. Les accords conclus comprennent diverses conventions d’option et d'achat qui permettront à la fois à la SGDN de réaliser ses études tout en permettant aux propriétaires de continuer d’utiliser leurs terres.

« Il s’agit d’un jalon important de nos travaux à South Bruce, une étape qui reflète la confiance accordée au projet. Nous sommes reconnaissants de l’intérêt continu manifesté pour notre processus d’accès aux terres et nous savons qu’il reste encore beaucoup à faire dans notre progression vers l’évaluation de l’aptitude du site à accueillir un dépôt », a souligné Mahrez Ben Belfadhel, vice-président à la sélection d’un site à la SGDN.

Le pas qui vient d’être franchi permettra à des travaux importants d’évaluation de se poursuivre dans le cadre du processus mené par la SGDN pour trouver un emplacement optimal unique pour un dépôt géologique en profondeur.

« Nous entreprendrons des travaux préparatoires pour deux prochains forages exploratoires et nous prévoyons pouvoir commencer à forer le premier trou de sonde en avril 2021. Les discussions avec les propriétaires de terres des environs du site potentiel se poursuivront au cours des prochains mois et des prochaines années », a indiqué M. Belfadhel.

Les travaux d’évaluation technique de site, tels que les forages géotechniques et la surveillance environnementale de référence seront les prochaines activités importantes que nous entreprendrons sur le site. En parallèle, la SGDN continuera de solliciter l’avis et de répondre aux questions des résidents dans le cadre de journées portes ouvertes, d'expositions, de réunions et d'autres activités de concertation.

« Les plans annoncés aujourd'hui reconnaissent et répondent à des préoccupations qui ont été soulevées par la collectivité de South Bruce », a indiqué M. Robert Buckle, le maire de South Bruce. « Je suis heureux que la SGDN démontre qu’elle travaille avec les résidents dans le cadre de ce processus. »

Sur l’ensemble du site potentiel du dépôt, la SGDN aura besoin de 250 acres pour les installations de surface. L’emplacement exact de ces installations sur le site n’a pas encore été déterminé. Le reste du site pourra continuer d’être utilisé comme il l’a été jusqu’à maintenant.

« Un des principaux objectifs de ces accords avec les propriétaires de terres locaux est de soutenir l’activité économique locale en faisant en sorte que l’agriculture puisse continuer d’être la principale activité économique sur le site », a expliqué M. Belfadhel. « Nous sommes résolus à protéger l’environnement et les terres agricoles, ainsi qu’à réduire au minimum les perturbations que pourraient subir les entreprises locales. »

Protection de la valeur des propriétés

Dans le cadre du processus d’accès aux terres, la SGDN s'est engagée à mettre sur pied, en consultation avec la municipalité de South Bruce, un programme d’indemnisation des propriétaires de terres pour pallier toute perte de valeur que pourraient subir leurs terres si le projet était mis en œuvre dans la région. Ce programme de protection de la valeur des propriétés sera élaboré dans le cadre d’une série d’études sur le bien-être que la SGDN prévoit mener avec les membres de la collectivité en 2021.


Prochaines étapes : évaluation du site et forages géotechniques


Comme nous l’avons mentionné, cet accès aux terres à South Bruce permettra à la SGDN de réaliser des activités d’évaluation de site qui viseront à vérifier si la région et sa géologie peuvent accueillir en toute sûreté un dépôt géologique en profondeur de combustible nucléaire irradié, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir. La SGDN commence actuellement à planifier le forage de deux trous de sonde exploratoires pour confirmer sa compréhension de la géologie du site. Les activités de préparation du site en vue des travaux de forage se tiendront cet automne afin que le forage puisse commencer en 2021.


Conformément aux meilleures pratiques de forage, la SGDN réalisera des analyses des puits d’eau situés sur le site et à proximité.


En plus des travaux de forage, la SGDN prévoit mener d’autres activités sur le terrain en 2021 pour caractériser plus avant la géologie locale. Ces travaux incluront :

  • l’installation de puits de surveillance des eaux souterraines à faible profondeur pour étudier l’hydrogéologie de la région; et
  • la réalisation d’études géophysiques dans le secteur pour évaluer l’aptitude de la région à accueillir un dépôt.

Programme de surveillance environnementale de référence


L’évaluation du site inclura aussi des travaux de surveillance environnementale ayant pour but de créer une base de données qui permettra de s'assurer que la SGDN se capable réduire au minimum tout effet que le plan canadien pourrait avoir.


Plus tôt cette année, la SGDN a tenu une série d’ateliers virtuels et en personne pour recueillir les avis des membres de la collectivité sur la conception du programme de surveillance environnementale de référence. Dirigés par les équipes Environnement et Concertation de la SGDN, ces ateliers ont fourni des informations précieuses qui ont permis à la SGDN de mieux comprendre les besoins et les intérêts environnementaux précis de plusieurs résidents de la collectivité.


Les participants ont fourni un large éventail de points de vue au cours de ces ateliers. La protection et la surveillance de l’eau a constitué un thème central. D’après les avis recueillis, le programme de surveillance environnementale de référence de la SGDN comprendra également un volet de surveillance des puits d'eau qui sont situés sur le site potentiel du dépôt et à proximité, ainsi que surveillance de la rivière Teeswater.


Travailler ensemble

La SGDN demeure résolue à travailler avec les collectivités et à progresser ensemble dans la sélection d’un site pour le plan canadien.

Des études semblables se poursuivent également dans la région d’Ignace, dans le nord-ouest de l’Ontario, où l’autre site potentiel du dépôt se trouve. La SGDN prévoit choisir d’ici 2023 un site unique optimal pour le projet au sein d’une région associée à des hôtes informés et consentants.

Bien que la SGDN poursuive ses discussions avec la Nation ojibwée de Saugeen, avec d’autres collectivités autochtones de la région et avec les municipalités locales, l’accès accordé à cette superficie de terres à South Bruce ne signifie aucunement que la collectivité appuie l’établissement du dépôt dans la région.

En savoir plus

La SGDN tiendra des journées portes ouvertes du 26 octobre au 7 novembre. Nous invitons les membres de la collectivité à y participer pour se renseigner davantage sur le projet et sur nos prochains travaux. Les résidents peuvent aussi visiter le Centre En savoir plus de la SGDN à Teeswater, du lundi au vendredi de 9 h à 16 h.

À propos de la SGDN

 

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) met en oeuvre le plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié. Le combustible nucléaire irradié est actuellement géré de manière provisoire et sûre sur les sites des centrales nucléaires existantes au Canada; il ne s’agit pas cependant d’une approche de gestion à long terme. La Société a été créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire. Ontario Power Generation, Énergie NB et Hydro-Québec, les membres fondateurs de la SGDN, ainsi qu’Énergie atomique du Canada limitée, financent les activités de la Société. La SGDN agit à titre d’organisme à but non lucratif et son mandat lui a été confié en vertu de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire, une loi fédérale.

 

-30-

 

Pour plus d’informations :

 

Bradley Hammond
Directeur des relations avec les médias et les parties prenantes
SGDN
bhammond@nwmo.ca
647.259.5544