Le plan canadien

La SGDN poursuit en ligne son dialogue avec les résidents de South Bruce

Webinar screen grab

Dr. Erik Kremer, chef de la section Évaluation de la sûreté des sites à la SGDN, présente aux résidents de South Bruce lors de la séance d'information virtuelle de la SGDN le 2 juin.

June 25, 2020

South Bruce, Ont.

By la SGDN

Webinar screen grab

Dr. Erik Kremer, chef de la section Évaluation de la sûreté des sites à la SGDN, présente aux résidents de South Bruce lors de la séance d'information virtuelle de la SGDN le 2 juin.

Le 25 juin, la SGDN a organisé une séance d’information virtuelle pour les résidents de South Bruce. Il s’agissait de la première d’une série de séances en ligne qui seront tenues dans la collectivité pour permettre aux gens de se renseigner et à la SGDN de répondre à leurs questions sur le plan de gestion du combustible nucléaire irradié canadien.

La SGDN a adopté une approche collaborative pour son processus de sélection d'un site, un processus axé sur l’apprentissage et le dialogue.

« Nous tenions précédemment des séances de dialogue en personne, mais la COVID-19 nous a poussés à trouver de nouvelles façons d’échanger avec les résidents de la collectivité », indique Cherie Leslie, conseillère principale en matière de concertation à la SGDN pour la région du Sud-Ouest de l’Ontario. « Nos séances virtuelles aideront les gens à en apprendre davantage sur le projet. »

Au cours de la séance d’une durée d’une demi-heure, Ben Belfadhel, vice-président responsable de la sélection d’un site à la SGDN, a présenté le plan canadien, a expliqué pourquoi nous construisons un dépôt géologique en profondeur pour le combustible nucléaire irradié et a décrit notre approche en matière de sûreté. Nous avons choisi d’axer la première séance sur la sûreté, parce qu’il s’agit de notre plus haute priorité et que la sûreté guide tout ce que nous faisons.

Au cours de la deuxième moitié de la présentation, M. Belfahel et Erik Kremer, chef de la section de l’évaluation de la sûreté à la SGDN, ont répondu aux questions reçues du public en prévision de la séance, notamment : « Comment le dépôt pourra-t-il confiner et isoler le combustible nucléaire irradié? »; « Comment le projet protégera-t-il l’eau et l’environnement? »; « Comment la collectivité déterminera-t-elle si elle est un hôte consentant? »; et « Quelles incidences un dépôt aurait-il pour l’industrie agricole? »

« Nous sommes présents pour nos collectivités et nous sommes impatients de répondre à leurs questions sur le plan canadien », a ajouté Mme Cherie.

South Bruce est l’un des deux emplacements envisagés pour l’établissement d’un dépôt géologique en profondeur. Le plan ne sera mis en œuvre que dans une région où des hôtes informés et consentants accepteront de travailler en partenariat à sa réalisation.


À propos de la SGDN

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est une organisation à but non lucratif chargée d’assurer la gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien au sein d’un dépôt géologique en profondeur, d’une manière qui protégera les gens et l’environnement pour les générations à venir.

Fondée en 2002, la SGDN est guidée depuis plus de 20 ans par une équipe dévouée de scientifiques et d’ingénieurs de calibre mondial ainsi que par des détenteurs du savoir autochtone, qui élaborent ensemble des solutions innovantes et collaboratives pour assurer la gestion des déchets nucléaires. Le plan canadien ne sera mis en oeuvre que dans une région où les hôtes sont informés et consentants, où la municipalité, les collectivités des Premières Nations et métisses et les autres de la région travaillent ensemble à sa mise en oeuvre. La SGDN prévoit choisir un site en 2024 et deux régions participent toujours à notre processus de sélection d’un site : la région de la Nation ojibwée de Wabigoon Lake-Ignace dans le nord-ouest de l’Ontario et la région de la Nation ojibwée de Saugeen-South Bruce dans le sud de l’Ontario.
la SGDN

La SGDN est une organisation à but non lucratif créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire conformément à la Loi sur les déchets de combustible nucléaire (LDCN).