La collectivité de White River a inauguré la participation de la région au processus de sélection d’un site en exprimant officiellement son intérêt à en apprendre davantage sur le projet en 2012. Cet intérêt a déclenché la réalisation d'études visant à explorer l'aptitude potentielle de la géologie locale tandis que la collectivité en apprenait davantage sur le projet et réfléchissait à son intérêt pour le celui-ci.

En 2017, après plusieurs années d'études et d'engagement de plus en plus détaillés, nous sommes arrivés à la conclusion que la collectivité de Central Huron ne serait plus considérée comme hôte potentiel pour le projet. La collectivité continue cependant de jouer un rôle tandis que les activités se poursuivent dans les collectivités voisines de Manitouwadge et Hornepayne.

Le projet n’ira de l’avant que dans une région où la collectivité intéressée, les collectivités des Premières nations et métisses et les collectivités environnantes collaborent ensemble à sa mise en oeuvre. Nous nous sommes engagés à respecter les droits et les traités ancestraux des peuples autochtones. Nous reconnaissons également que certaines revendications territoriales entre les collectivités autochtones et la Couronne ne sont pas réglées et que celles-ci doivent être prises en considération relativement aux sites proposés.

Des informations détaillées sur les travaux complétés dans la région de White River au cours des étapes 1 à 3 du processus de sélection d'un site sont disponibles ci-dessous.

Étape 1 : La SGDN lance le processus

La SGDN a lancé officiellement le processus de sélection d’un site en mai 2010.

Le processus s’est amorcé par la mise en oeuvre d’un vaste programme visant à fournir au public de l’information, à répondre à ses questions et à le sensibiliser au projet. Les activités de sensibilisation se poursuivront tout au long du processus de sélection d’un site.

À l’Étape 1, nous avons fourni des informations générales à ceux qui en faisaient la demande. Les activités d’évaluation n’ont débuté à l’Étape 2 : Présélection qu'après que des collectivités ont exprimé officiellement leur intérêt à en apprendre davantage.

Étape 2 : Présélection

En avril 2012, le maire et le conseil municipal de White River ont adopté une résolution demandant la réalisation d’une évaluation de présélection de l’aptitude potentielle de la collectivité à accueillir le projet. Nous avons pris environ trois mois pour réaliser cette évaluation, qui consistait en un examen des informations déjà disponibles sur la géologie de la collectivité et des environs.

Nous avons encouragé les collectivités ayant réussi l’étape de l’évaluation de présélection à commencer à en apprendre davantage sur le projet. Nous avons donné une première séance d’information et avons invité des représentants à visiter une installation provisoire d’entreposage de combustible nucléaire irradié. Nous avons aussi encouragé les collectivités à rencontrer des représentants de la Commission canadienne de sûreté nucléaire pour en savoir plus sur le cadre réglementaire qui s’applique au projet.

L’évaluation de présélection de White River s’est achevée en octobre 2012. Elle n’a pas relevé de conditions évidentes qui permettraient d’exclure la région de White River des étapes subséquentes du processus de sélection d’un site.

Étape 3 : Phase 1 - Études de bureau et activités d’engagement

En janvier 2013, le maire et le conseil municipal de White River ont adopté une résolution demandant à la SGDN la réalisation d’une évaluation préliminaire de l’aptitude potentielle de la collectivité à accueillir le projet.

En janvier 2015, nous avons réalisé la première phase de l’Évaluation préliminaire (Étape 3 : Phase 1) du processus de sélection d’un site, en collaboration avec White River.

Cette phase comprenait :
  • Des études de bureau qui avaient pour but d’explorer la probabilité que puisse être trouvé un site apte à confiner et à isoler de manière sûre et sécuritaire le combustible nucléaire irradié;
  • Des activités d’apprentissage et de dialogue pour aider la collectivité à mieux comprendre le projet et à explorer la possibilité que le projet puisse s’harmoniser avec la vision à long terme de la collectivité.
D’après les études menées jusqu’à maintenant, il semble fort probable que la collectivité puisse satisfaire aux exigences de sûreté et aux exigences géotechniques et que le projet puisse s’harmoniser avec la vision à long terme de la collectivité. Les études ont également permis de relever un certain nombre d’incertitudes qui devront être examinées dans le cadre d’études plus détaillées.

Étape 3 : Phase 2 - Études sur le terrain et activités d’engagement

En 2015, la SGDN a commencé à travailler avec les collectivités de cette région à la planification des études sur le terrain et des activités d’engagement qui seraient menées dans le cadre de l’Évaluation préliminaire (Étape 3 : Phase 2). Par le biais de travaux sur le terrain, d’études plus détaillées et d’activités élargies d'engagement, les évaluations de la Phase 2 visent à approfondir le travail réalisé à la Phase 1.

Les travaux de cette phase commencent par des études initiales, telles que la prise de levés géophysiques et environnementaux, qui ont pour but d’évaluer plus avant l’aptitude potentielle. Les études servant à évaluer plus avant la probabilité que le projet puisse favoriser le bien-être de la région se poursuivent.

D’après les constats des études initiales, nous pourrions mettre un terme aux études dans les secteurs qui sont moins susceptibles de satisfaire aux exigences techniques et se rapportant au bien-être de la collectivité.

Nous continuerons alors de travailler avec les collectivités des secteurs qui n’ont pas été éliminés du processus en vue de planifier des études de terrain plus intensives.

Nous publierons ici les détails sur les études à mesure qu’elles seront achevées.

Retombées économiques du projet : Emplois

Pour mieux comprendre les effets économiques que pourrait avoir le projet dans les secteurs hôtes potentiels, nous avons mis au point des modèles qui fournissent des estimations initiales. En travaillant ensemble à la mise en oeuvre du projet, nous pouvons optimiser et orienter les retombées économiques afin de répondre aux exigences et aux besoins de la collectivité.

Nous nous sommes engagées à mettre en oeuvre le projet de façon à favoriser le bien-être tel que défini par les habitants de la région. Nous continuons d’apprendre auprès des collectivités au sujet de plusieurs dimensions du bien-être qui sont importantes pour les résidents d’un secteur. L’économie ne constitue qu’un seul de ces aspects.

Si le projet se réalise dans le secteur, plusieurs emplois devraient être créés au sein et autour de la région de White River. Comme il s’agit d’un projet de longue haleine, de nombreuses occasions se présenteront aux habitants de la région. De nouvelles familles devraient venir s’établir et contribuer aux collectivités de la région.
Visualisation des données d

Nouvelles et activités

Nous avons établi des bureaux Learn More (En savoir plus) pour aider les régions participantes à en apprendre davantage sur le processus de sélection d’un site.