La SGDN à South Bruce a de profondes racines dans la communauté agricole

Anna Lennox in front of a car.

Anna Lennox, la Reine des sillons de l’Ontario pour l’année 2020-2021, a récemment conclu son programme de travail coopératif en concertation à la SGDN.

La Société de gestion des déchets nucléaires à South Bruce a de profondes racines dans la communauté agricole, comme peut en témoigner l’actuelle Reine des sillons.

Anna Lennox a passé l’été à travailler au bureau de South Bruce de la SGDN dans le cadre d’un programme de travail coopératif axé sur la concertation et a continué d’y travailler à temps partiel à l’automne pendant qu’elle poursuivait son programme de baccalauréat en études françaises et en commerce à l'Université de Waterloo. Mme Lennox a également été couronnée Reine des sillons (Queen of the Furrow) de l’Ontario pour l’année 2020-2021, un titre remis chaque année lors de la Compétition internationale de labourage.

Bien que ses responsabilités cette année aient pris une tournure unique en raison de la pandémie mondiale actuelle, Mme Lennox a dû jongler avec ses études, son travail à la SGDN et la représentation de son titre dans le cadre de défilés et d’autres événements communautaires. Elle est issue d’une famille d’agriculteurs et dit que son travail à la SGDN l’a aidée à comprendre comment le plan canadien peut s’harmoniser avec une collectivité agricole.

« La SGDN comprend qu’aucun des travaux qu’elle entreprend dans la collectivité de South Bruce ne peut faire abstraction du contexte agricole », souligne Mme Lennox, qui a représenté sa collectivité natale de Grey-Normanby en tant que Reine des sillons avant de mériter son titre provincial. « L’agriculture est au cœur de la vie de la collectivité. Elle définit South Bruce. Avoir une compréhension du projet de l’industrie agricole m’aide donc à comprendre les préoccupations des gens et à répondre à leurs questions lorsqu’ils viennent au bureau local. »

Elle ajoute que le temps qu’elle a passé à la SGDN l’a aidée à comprendre comment le plan de dépôt géologique en profondeur de combustible nucléaire irradié canadien pourra protéger les gens et l’environnement pour les générations à venir – et coexister en toute sûreté avec les activités agricoles menées à South Bruce.

« En me renseignant sur le projet, je me suis familiarisée avec des aspects techniques que je n’aurais peut-être pas initialement compris», mentionne-t-elle.

Le travail de Mme Lennox à la SGDN s’est terminé en décembre 2020, mais elle dit qu’elle continuera de surveiller la progression du plan canadien et d'appuyer le travail de l’organisation à South Bruce.

Le plan canadien n’ira de l’avant que dans une région associée à des hôtes informés et consentants. South Bruce est l’une des deux régions hôtes potentielles qui participent toujours au processus de sélection d'un site de la SGDN, l’autre étant Ignace, dans le Nord-Ouest de l’Ontario. La SGDN continue de travailler avec la municipalité locale, les membres de la collectivité et les collectivités autochtones voisines et prévoit choisir un site en 2023.

La SGDN est une organisation à but non lucratif à qui a été confié le mandat de mettre en œuvre, de façon à protéger les gens et l’environnement, le plan canadien de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien, qui prévoit le confinement du combustible dans un dépôt géologique en profondeur.