La SGDN soutient une collaboration entre le Canada et le Royaume-Uni

Canadian and British flags

La SGDN est heureuse de souligner la publication du Rapport du rapporteur sur le Colloque canado-britannique de 2020 sur l’énergie nucléaire.

Conformément à son engagement à promouvoir la collaboration internationale, la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est heureuse de souligner la publication d’un rapport détaillant le potentiel qu’offre l’énergie nucléaire dans le monde pour soutenir la lutte contre les changements climatiques.

Officiellement publié le 18 février, le Rapport sur le Colloque Canada-Royaume-Uni 2020 sur l’énergie nucléaire est un condensé du symposium numérique du même nom tenu au mois de novembre 2020 par la Munk School of Global Affairs and Public Policy.

La présidente et chef de la direction de la SGDN, Laurie Swami, a participé à l’événement en compagnie d’experts du Canada et du Royaume-Uni. Ce rapport résume leurs discussions. Il recommande aux décideurs des façons d’intégrer le secteur nucléaire à leurs politiques de lutte contre les changements climatiques pour mettre à profit son potentiel énergétique.

« La collaboration internationale et l’application des meilleures pratiques scientifiques dans le monde font partie intégrante de la démarche de mise en œuvre du plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien adoptée par la SGDN », a indiqué Mme Swami. « La SGDN était fière de parrainer l’événement et d’y participer. Alors que les décideurs explorent les possibilités qu’offrent les technologies nucléaires pour aider à combattre les changements climatiques, elle continue de suivre les meilleures pratiques internationales dans sa planification d’un dépôt géologique en profondeur qui servira à confiner et à isoler tout le combustible nucléaire irradié canadien pour des générations à venir. » 

« Participer au symposium est une des nombreuses façons dont la SGDN collabore avec des experts du monde entier et les écoute pour mieux planifier et concevoir son projet de dépôt. »

Collaboration

Ce rapport n’est qu’un exemple parmi d’autres des collaborations que nous entretenons avec des experts au Royaume Uni et dans le monde entier. La SGDN a conclu des ententes officielles avec les organisations de gestion des déchets nucléaires de huit pays – dont le Royaume-Uni – concernant la mise en commun des connaissances liées à la planification et à la conception d’un dépôt géologique en profondeur pour le stockage à long terme sûr du combustible nucléaire irradié.

Ces organisations étrangères et la SGDN travaillent à la mise en œuvre de projets qui sont conformes au consensus international selon lequel les dépôts géologiques en profondeur constituent la solution la plus sûre pour gérer à long terme le combustible nucléaire irradié. La SGDN et le Royaume-Uni en sont tous deux à l’étape de la sélection d’un site de leurs projets respectifs.

La SGDN prévoit choisir un site en 2023 et deux régions participent toujours à son processus de sélection d'un site, toutes deux en Ontario : South Bruce et la région d’Ignace.

La SGDN est une organisation à but non lucratif qui a été chargée de mettre en œuvre le plan de gestion à long terme sûre du combustible nucléaire irradié canadien de façon à protéger les gens et l’environnement pour les générations à venir. Le plan canadien n’ira de l’avant que dans une région associée à des hôtes informés et consentants et uniquement dans le cadre d’une collaboration à sa mise en œuvre de la municipalité intéressée, des collectivités des Premières Nations et métisses concernées et des autres collectivités de la région.