La SGDN fait le point et annonce les prochaines étapes à South Bruce

Field

Au cours des prochains mois, la SGDN fournira des mises à jour à la collectivité de South Bruce au sujet de ses travaux menés par l’organisation pour choisir un emplacement unique optimal pour un dépôt géologique en profondeur de combustible nucléaire irradié. 

  • [FR] Photo Sub Caption
  • [FR] Photo Credit

La Société de gestion des déchets nucléaires continue d’avancer dans ses travaux et d’incorporer les avis émis localement dans les activités de sélection d’un site qu’elle mène à South Bruce.

Jeudi soir, lors d’une réunion du Comité de liaison communautaire de South Bruce, des membres du personnel de la SGDN ont fait le point sur les travaux menés par l’organisation pour choisir un emplacement unique optimal pour un dépôt géologique en profondeur de combustible nucléaire irradié.

En respectant les directives de la santé publique, la SGDN a tenu au cours des derniers mois des réunions virtuelles et en personne avec les résidents de la collectivité de South Bruce et de la région environnante. Les membres du Comité de liaison communautaire ont pris connaissance jeudi soir des mesures prises pour donner suite à ces avis dans la mise en œuvre du plan canadien. 

Les représentants de la SGDN ont fait le point sur les récents ateliers sur la surveillance environnementale de référence, la tournée du Centre d’apprentissage mobile dans la région et les activités d’évaluation technique des sites prévues, telles que les travaux de forage géotechnique et la surveillance des puits d’eau dans la région. 

Ils ont également indiqué que le processus d’accès aux terres destiné à réunir une superficie suffisante de terres pour un site potentiel de dépôt progressait et que la SGDN prévoyait communiquer de plus amples informations à ce sujet au cours des prochaines semaines. Cette étape importante permettra à la SGDN et à la collectivité de continuer de progresser dans la réalisation d’études plus détaillées ayant pour but d’explorer la faisabilité d’une mise en œuvre du projet à South Bruce. La SGDN a lancé publiquement un processus d’accès aux terres en mai 2019. Depuis, la SGDN a travaill avec les proprietaires de terres locaux en vue travailléavec les propriétaires de terres locaux en vue de réunir suffisamment de terres pour pouvoir entreprendre des etudés de sites plus approfondies. 

« Le plan canadien est à son mieux quand il s’appuie sur l’avis des gens qui examinent le projet », a indiqué M. Ben Belfadhel, vice-président à la sélection d’un site. « Je tiens à remercier les résidents qui ont visité le Centre d’apprentissage mobile et qui ont participé en ligne ou en personne aux ateliers. Leurs commentaires nous ont aidés à structurer les prochaines étapes de nos travaux. Au cours des prochains mois, nous prendrons des mesures concrètes pour reprendre les travaux sur le terrain, y compris la préparation de sites pour les travaux de forage exploratoire, les programmes de surveillance des puits de la région de South Bruce et une mise à jour sur le processus d’accès aux terres. »

Dans les prochains mois, la SGDN présentera des mises à jour sur les sujets suivants et préparera les travaux suivants :

  • la poursuite des discussions avec la collectivité pour la conception en concertation d’un programme de surveillance environnementale de référence
  • le lancement des programmes de surveillance des puits d'eau destinés à recueillir des informations locales de référence pour donner suite aux commentaires locaux
  • la préparation de sites de forage géotechnique en 2020 dans l’objectif d’entreprendre des travaux initiaux de forage exploratoire au printemps 2021
  • la poursuite de la tenue de webinaires publics pour renseigner les gens, entendre leurs commentaires et répondre à leurs questions
  • la tenue de journées portes ouvertes en personne et en ligne

En réponse aux commentaires fournis par les résidents sur la question de savoir si le projet pourrait avoir des incidences sur la valeur des propriétés de la région, la SGDN s'est engagée à établir un programme de protection de la valeur des propriétés. Au cours des prochains mois, la SGDN travaillera avec la municipalité en vue d’établir un programme d’indemnisation des propriétaires dans l’éventualité où la valeur de leurs propriétés diminuerait si le projet était mis en œuvre à South Bruce.

« Je suis heureux de constater que la SGDN tient compte des commentaires des résidents et des dirigeants de la collectivité de South Bruce », a souligné le maire Robert Buckle. « Nous apprécions leurs mises à jour régulières. Il est encouragent de voir les préoccupations bien précises soulevées par les résidents de la collectivité ont été prises en compte dans le processus de planification de la SGDN. » 

South Bruce est l’une des deux collectivités qui participent toujours au processus de sélection d'un site de la SGDN. Des travaux de forage exploratoire, de surveillance environnementale de référence et d’autres activités liées à la sélection d’un site se poursuivent aussi à Ignace, en Ontario.

La SGDN est une organisation à but non lucratif qui a reçu le mandat de mettre en œuvre le plan canadien de manière à protéger les gens et l’environnement pour les générations à venir. Le projet n’ira de l’avant que dans une région dotée d’une géologie propice et qui compte des hôtes informés et consentants.